Actu people

En larmes, Magali Berdah réagit aux attaques d'Hugo Clément

CoverMedia

28.10.2020 - 12:11

227288 Patrice Falour/Starface 0000-00-00 Etats-Unis Hugo Clement Clement, Hugo
Source: Covermedia

C'est la guerre entre Hugo Clément et Magali Berdah, depuis que le journaliste a mis en cause deux influenceurs représentés par la directrice de l'agence Shauna Events. Sur Instagram, les deux parties se déchirent et s'accusent mutuellement de manipulation et d'être menaçant.

Hugo Clément et Magali Berdah s'écharpent par réseaux sociaux interposés. En cause ? Le passage des influenceurs Manon Marsault et Julien Tanti dans un zoo de Dubaï, avec des animaux sauvages tenus en laisse, qui a fait bondir le journaliste, à tel point qu'il n'a pas hésité à s'en prendre à Magali Berdah, directrice de Shauna Events, l'agent des deux stars des réseaux sociaux.

Des attaques perçues comme une injustice par cette dernière, qui a annoncé sur Instagram qu'elle mettait en demeure Hugo Clément. « Je ne comprends même pas ce que je fais au milieu de cette histoire. Les réseaux sociaux ne sont pas des tribunaux, vous ne pouvez pas vous permettre de juger et de défoncer les gens gratuitement comme ça parce que vous avez décidé que c'était justifié ou mérité. Je ne vois pas pourquoi aujourd'hui c'est moi qui me fait insulter et défoncer. C'est très injuste. J'ai deux influenceurs effectivement qui y sont allés pour leurs raisons et ils se sont expliqués, ils ont donné leurs explications, libre à vous de l'accepter ou non. Ce que je reproche à Hugo Clément c'est de poster cette vidéo. Il a voulu dénoncer cette visite, très bien mais pourquoi me citer ? Pourquoi est-ce qu'on me fout dedans ? », s'interroge-t-elle dans une vidéo postée en story sur son compte.

Magali Berdah poste également plusieurs photos des menaces et des insultes qu'elle reçoit depuis que le journaliste l'a citée, disant être bouleversée par la virulence des attaques. « Ça commence à me fatiguer qu'on me traîne dans la boue, je trouve ça vraiment dégueulasse. Vous ne vous rendez pas compte de l'impact que ça peut avoir. Bien sûr que je leur dis, aux influenceurs, mais en soit vous croyez que quoi, que je suis responsable ? Ils vont dans un zoo, je suis responsable de la maltraitance animale ? Vous vous rendez compte ? Faut redescendre, vous ne pouvez pas mettre sur une seule personne la responsabilité des actes de tout le monde ! », explique-t-elle, ajoutant qu'elle refuse de « virer » ses influenceurs sous prétexte que quelqu'un qu'elle ne « connaît pas » le lui demande.

Hugo Clément, de son côté, persiste et signe mais souhaite que la polémique s'éteigne. « Il est désormais important de passer à autre chose et d'espérer que ce genre de choses ne se reproduisent plus », a-t-il écrit sur son compte Instagram, indiquant qu'il ne céderait pas aux intimidations.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia