Erin Heatherton se droguait pour apparaître mince et musclée sur les podiums de Victoria's Secret

Covermedia

21.10.2021 - 11:22

Les mannequins de Victoria's Secret étaient capables d'aller très loin pour rester le plus mince possible sur les podiums de la marque de lingerie. Dans le podcast «Fallen Angel», la modèle Erin Heatherton a révélé les mesures drastiques qu'elle a dû prendre pour se conformer aux standards de Victoria's Secret.

Covermedia

21.10.2021 - 11:22

C'est dans le podcast «Fallen Angel» qu'Erin Heatherton a fait une terrible révélation. Alors qu'elle était au sommet de sa carrière, l' «Ange» de Victoria's Secret prenait une substance appelée phentermine pour rester le plus mince possible, alors qu'elle sentait que son corps changeait et qu'elle n'était plus assez maigre pour les standards de la marque de lingerie.

«Ça m'a un peu poussée à bout. Ça m'a définitivement conduite sur cette voie où je suis allée voir ce nutritionniste, qui m'a fait prendre cette pilule de régime appelée phentermine, que mon thérapeute a comparé à de la méthamphétamine. Je me suis dit: «Laissez-moi faire comme Lance Armstrong, parce que je suis en train de rénover mon appartement. Je ne peux pas perdre mon emploi en ce moment». J'ai commencé à m'injecter des stéroïdes anabolisants», a-t-elle expliqué.

Une révélation inquiétante, d'autant que d'après Justin Harman, ancien responsable éditoriale du magazine Glamour, cette pratique était généralisée. «Et pour moi, c'est là que la partie la plus infâme de toute cette opération entre en jeu. Parce qu'elle enseigne aux jeunes femmes et aux jeunes filles à quoi ressemblent les femmes, alors que les Anges elles-mêmes doivent prendre des mesures ridicules pour s'assurer qu'elles n'ont pas l'air fragiles lorsqu'elles s'affament pour rester minces», a-t-elle ajouté au micro du podcast.

Dans le programme audio, Justine Harman évoque également les liens entre le fondateur de Victoria's Secret, Lex Wesner, et le milliardaire et pédophile condamné Jeffrey Epstein.

Covermedia