Les Britanniques voudraient que William succède à Elizabeth II

AllTheContent

8.4.2021

Un nouveau sondage montre que le peuple britannique a une idée précise de ce qu’il attend après le décès de la Reine, mais cela ne devrait pas plaire à tout le monde… 

Prince William, octobre 2020, Château de Windsor
Prince William, octobre 2020, Château de Windsor.
Keystone

AllTheContent

8.4.2021

Le prince William plutôt que son père, le prince Charles? Selon un sondage, l’opinion publique britannique souhaite que le duc de Cambridge prenne la place du prince de Galles et devienne le prochain monarque lorsque la reine Elizabeth II, 94 ans, cessera de régner.



Selon le «Mirror» (lien en anglais), Deltapoll, organisme britannique de sondage, a interrogé 1590 adultes entre le 31 mars et le 1er avril. Seuls 27% des répondants souhaitent que le prince Charles soit roi, contre 47% pour son fils aîné. Les Britanniques souhaiteraient que la Couronne ne désigne pas Charles, malgré la grande campagne de relations publiques menée par le palais au cours des deux dernières décennies pour restaurer l’image publique de l'héritier, après son divorce avec la princesse Diana.

Seulement 18% des personnes interrogées estiment que la monarchie devrait être abolie au Royaume-Uni, tandis que les jeunes de 18 à 24 ans sont plus favorables à la nomination du prince Harry, 36 ans, comme prochain roi. Toutefois, cette situation est impossible car le duc de Sussex est sixième dans l’ordre de succession, après ses neveux, les enfants de William: le prince George, la princesse Charlotte et le prince Louis.

Des règles immuables?

Cependant, même une faible cote de popularité ne peut changer l’ordre de succession. Il est notoire que le prince Charles n’est pas le membre le plus populaire de la famille royale. Selon un sondage réalisé en 2019, il ne fait pas partie des favoris dans le cœur des citoyens, sans toutefois figurer parmi les personnalités exécrées du royaume.



Régulièrement, des rumeurs circulent en ligne et dans les tabloïds selon lesquelles la reine Élisabeth II souhaiterait ignorer la règle successorale et faire du prince William et de Kate Middleton les prochains roi et reine consort d’Angleterre, à la place du prince Charles et de Camilla, duchesse de Cornouailles. Même si cette décision ne rencontrerait probablement pas une forte opposition de la part des citoyens, ce n’est tout simplement pas possible, selon «Libération».

Même si la Reine voulait choisir son successeur, elle n’a pas le pouvoir de le faire. C’est contraire à la loi, notamment à l’Acte d’établissement de 1701, qui exige que l’héritier d’un monarque soit un successeur direct et un protestant. Le prince Charles répond à ces deux critères. Puisque le Parlement a institué cette loi (et que la Reine n’a aucun pouvoir sur les lois politiques), il faudrait que ce soit le Parlement qui la modifie, ce qui prendrait beaucoup de temps et semble de toute façon peu probable.



En a-t-il envie?

Outre sa place dans l’ordre de succession, le prince Charles est également le membre de la famille royale le plus qualifié pour devenir roi à l’heure actuelle. En tant qu’héritier depuis l’âge de quatre ans, il s’est littéralement entraîné à accéder au trône pendant la majeure partie de sa vie. Il assiste, de fait, à plus d’engagements royaux que quiconque dans la famille.

Les rumeurs ne tiennent pas compte non plus d’une opinion très importante: celle du prince William. Le fils aîné du prince Charles n’a jamais dit qu’il souhaitait monter sur le trône plus tôt que prévu et ne voudrait probablement pas occuper le poste avant son père, sauf circonstances imprévues ou si son père abdiquait.