Francis Lalanne propose aux « Gilets Jaunes » de les représenter aux élections européennes

CoverMedia

11.12.2018 - 11:04

Source: Covermedia

Francis Lalanne a co-écrit une lettre ouverte avec Jean-Marc Governatori, co-secrétaire de l'Alliance écologiste indépendante, relayée par Nice Matin, dans laquelle il propose aux « Gilets Jaunes » de les représenter aux prochaines élections européennes. Le mouvement a prévu un Acte IV de protestation demain (8 déc 18).

Francis Lalanne continue son engagement citoyen en proposant aux « Gilets Jaunes » de les représenter aux prochaines élections européennes aux côtés de Jean-Marc Governatori, co-secrétaire de l'Alliance écologiste indépendante qui a co-écrit avec lui une lettre ouverte à l’attention de ce mouvement pour l’instant sans leader ni représentant. Dans ce courrier, relayé par Nice Matin, les deux hommes proposent de financer la campagne à hauteur de « 800.000 euros ».

Le chanteur de Reste avec moi est le porte-parole de l’Alliance écologiste indépendante, créée en 2009 et dont Jean-Marc Governatori en est le co-secrétaire national. Francis Lalanne avait également représenté le mouvement écocitoyen 100% aux élections législatives en 2017 et a intégré la réserve de la gendarmerie cette année. Ce qu’ils proposent aux « Gilets Jaunes » est simple : quitter la rue pour les urnes. « À notre avis, la meilleure réponse au conflit, c'est le vote, la seule issue, la seule sortie efficace à l'impasse. (...) L'homme politique ne comprend que le rapport de force politique. Il faut obtenir par les urnes et non par la violence. Francis et moi avons été très choqués par les événements qui ont embrasé Paris. Policiers et gendarmes, c'est sacré! », écrit Jean-Marc Governatori.

Si certains « Gilets Jaunes » ont eux aussi avancé l’idée de représenter le mouvement aux élections européennes, l'ensemble du mouvement s'est accordé pour se retrouver dans la rue ce samedi (8 déc 18), à travers toute la France mais surtout à Paris où le gouvernement Philippe et le Président Emmanuel Macron redoutent de violentes altercations. 65.000 forces de l’ordre doivent être déployées dans le pays pour assurer le maintien de l’ordre. Cependant, des voix discordantes se font déjà entendre du côté des services de police puisque le syndicat VIGI appelle à une grève illimitée en cet Acte IV du mouvement des « Gilets Jaunes ». Le syndicat s’est notamment insurgé contre la prime proposée par Macron aux forces de l'ordre alors que des heures supplémentaires leur sont dues. Une revendication partagée notamment par l’Unsa-Police. « Je trouve complètement incongru de proposer une prime alors que nous sommes en train de faire un travail certes difficile, mais que tous les Français ont des contraintes financières particulières », a fait savoir Philippe Capon, secrétaire général du syndicat, au micro de BFM TV le 4 décembre dernier, ajoutant : « A l'Unsa-Police, nous sommes contre ce système de gratification et de prime. Le ministère de l'Intérieur ferait bien de gérer les problèmes d'heures supplémentaires. 24 millions d'heures ne sont toujours pas payées ».

Retour à la page d'accueil

CoverMedia