Actu people

Gims : ce qu'on apprend dans son documentaire Netflix

CoverMedia

17.9.2020 - 13:07

Source: Covermedia

Gims a beau être une superstar qui n'a plus besoin du « Maître » devant son nom, il reste mystérieux pour ses fans. Dans un nouveau documentaire, diffusé sur Netflix, le chanteur a accepté de lever le voile sur certains aspects méconnus de sa vie.

Qui est Gims ? C'est à cette question que tente de répondre un nouveau documentaire diffusé depuis ce jeudi (17 sept. 20) sur Netflix.

Le film de 90 minutes, intitulé Gims, revient sur le parcours et la carrière du musicien le plus diffusé à la radio en France ces dernières années, avec ses 5 millions de disques vendus depuis le début de sa carrière. Parmi les révélations de ce document inédit, on découvre notamment qu'au moment de sa conversion à l'Islam, en 2004, le chanteur était tellement « pur » spirituellement, selon ses propres termes, qu'il était facilement influençable. A tel point qu'il a fait partie d'une secte islamiste. « Quand je suis rentré dans cette religion, j'étais à la portée de n'importe quel gourou, j'étais un cœur pur et quelqu'un de mal intentionné peut te prendre sous son aile et faire de toi une arme », explique la star, révélant qu'il avait rejoint « les Frères du Tabligh ». « Il y avait des personnes qui finissaient mortes, suicidées en Irak. Des gens qui étaient à côté de moi. Et cela m'a fait flipper, je ne sais pas où j'aurais pu terminer », ajoute l'interprète de Bella.

Le film s'intéresse également à son rapport à son père, Djuba Djanana, une star dans son pays d'origine, le Congo (et aurait notamment joué pour le dictateur congolais Mobutu, décédé en 1997). C'est lui qui lui aurait transmis « le virus de la musique », et continue par ailleurs de le suivre.

Le documentaire s'intéresse également à une autre de ses passions, le dessin, grâce auquel il s' « évade ». Dans ce panégyrique de la star, pas un mot en revanche sur les polémiques autour de l'homophobie des paroles de certains de ses morceaux alors qu'il était dans le groupe Sexion D'Assaut, ou les accusations de plagiat dont il a été l'objet pour le clip de La Même, son morceau avec Vianney.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia