Gwyneth Paltrow

Gwyneth Paltrow évoque d'incroyables similitudes

Covermedia

6.4.2021 - 10:35

Gwyneth Paltrow est toujours impressionnée par les similitudes entre le film «Contagion» et la pandémie de Covid-19. Dans «The Kelly Clarkson Show», elle a raconté que le scénariste savait qu'une pandémie arriverait au moment du tournage.

Gwyneth Paltrow n'arrive pas à croire que  son film «Contagion» ressemble autant à la pandémie.
Covermedia

Covermedia

6.4.2021 - 10:35

Gwyneth Paltrow n'arrive pas à croire que son film «Contagion» ressemble autant à la pandémie mondiale actuelle de Covid-19. L'actrice oscarisée a joué dans le thriller de Steven Soderbergh en 2011, qui a suivi les effets dévastateurs d'un virus mortel, se propageant dans le monde entier depuis Hong Kong et causant des millions de morts jusqu'à ce qu'un vaccin soit trouvé.

Dans le film, la star américaine a joué Beth Emhoff, une femme responsable de la propagation initiale du virus après l'avoir attrapé en ingérant de la viande infectée lors d'un voyage d'affaires, et l'avoir transmis au reste de sa famille.

Lors d'une interview pour «The Kelly Clarkson Show», l'actrice de 48 ans a été interrogée sur ce qu'elle ressentait par rapport à la crise sanitaire mondiale actuelle, qui a commencé à Wuhan, en Chine, et qui présente de nombreuses similitudes avec le film à succès.

«Je ne veux même pas y penser...»

«Oh mon Dieu, vous y croyez, vous ? C'est juste dingue, s'est-elle exclamée, avant de noter que le scénariste du film Scott Z. Burns avait prédit qu'une pandémie se produirait dans un proche avenir. Vous savez, c'est drôle, quand on faisait le film, quand on était sur le plateau, je me souviens que le producteur et le scénariste avaient dit : '' Non, ça va arriver '', parce que le scénariste avait fait des recherches sur ce genre de virus, et il a dit : '' On va en avoir un, c'est sûr, ça va arriver de notre vivant». Et je me suis juste dit : '' Je ne veux même pas y penser, c’est juste trop effrayant pour être compris '', et je ne peux pas croire que ce soit réellement arrivé.»

Covermedia