Covid-19

Harvey Weinstein placé en isolement avec des symptômes 

Cover Media

18.11.2020

Source: Ivan Nikolov/WENN.com

Harvey Weinstein n'est pas en grande forme. D'après TMZ, le producteur aurait été placé en isolement en prison alors qu'il est suspecté d'avoir attrapé le COVID-19.

Le producteur en disgrâce Harvey Weinstein se bat contre la maladie derrière les barreaux. L'ancien magnat d'Hollywood, âgé de 68 ans, est en isolement à la prison de Wende à New York, avec une température qui dépasse les 38,3 degrés et des symptômes liés au coronavirus, selon TMZ.com.

Il aurait été testé pour le coronavirus mardi matin et les médecins attendent les résultats. Il sera transféré dans l'hôpital de la prison si le test se révèle positif. Un représentant de Weinstein a déclaré qu'il n'était pas en forme et qu'il est «étroitement surveillé» en prison. Bien que le représentant ait confirmé à l'agence de presse AP que l'ancien patron de Miramax avait de la fièvre, ils n'ont pas pu «confirmer ni nier» qu'il avait été testé positif.

«Il a notamment des problèmes cardiaques...»

Dans une déclaration relayée par TMZ, les représentants du producteur ont déclaré: «Il ne faut pas s'étonner que M. Weinstein souffre de nombreuses maladies et affections, il a notamment des problèmes cardiaques et souffre d'hypertension et de sténose spinale. Nous travaillons avec le NYSDOCCS (New York State Department of Corrections and Community Supervision) et l'excellente équipe de la prison de Wende pour nous assurer que M. Weinstein reçoit les soins médicaux appropriés dont il a besoin».

Une peine de 23 ans de prison

Des sources avaient déclaré qu'Harvey Weinstein a contracté un coronavirus en mars dernier, mais il n'a jamais été officiellement diagnostiqué.

L'ex-patron de Miramax purge actuellement une peine de 23 ans de prison après qu'un jury l'ait reconnu coupable d'agression sexuelle et de viol. En plus de sa peine, le producteur est actuellement en attente d'extradition vers Los Angeles où il doit être jugé pour des accusations similaires.

Retour à la page d'accueil