Harvey Weintein : Glenn Close était au courant

CoverMedia

10.10.2017 - 09:42

Premiere of the 'The Wife' during the 42nd Toronto International Film Festival at Roy Thomson Hall in Toronto, Canada. Featuring: Glenn Close Where: Toronto, Ontario, Canada When: 14 Sep 2017 Credit: Jaime Espinoza/WENN.com
Covermedia

(Cover) - FR Showbiz - Glenn Close a été très en colère d’apprendre que Harvey Weinstein harcelait ses comédiennes, parce que cela faisait des années qu’elle entendait des rumeurs à ce propos. Le nabab s’est fait renvoyer de la Weinstein Company après avoir présenté des excuses après la publication d’un article du New York Times concernant son comportement problématique tout au long de sa carrière.

Depuis, de nombreuses actrices prennent la parole pour témoigner. Après Judi Dench et Meryl Streep, c’est Glenn Close qui verse son eau au moulin en expliquant que les « castings canapé » usuels à la Hollywood la dégoutent. « Je suis assise, extrêmement fâchée, à me dire que depuis des années, j’ai été au courant des agissements de Harvey Weinstein, a-t-elle écrit dans le Times. Harvey s’est toujours bien comporté avec moi, mais maintenant que les rumeurs sont avérées, je me sens très en colère, et très triste. Je suis en colère, contre lui, mais aussi contre la conspiration des silencieux qui l’entouraient, et le fait que le phénomène de ”casting canapé”, comme on pourrait l’appeler, soit encore d’usage dans notre industrie, et dans le monde. La pression exercée, les horribles attentes qu’une femme peut ressentir face à un harceleur qui lui réclame des faveurs sexuelles en échange d’un rôle… Dans notre industrie, peu de comédiens sont indispensables, et les femmes ont bien moins de rôles que les hommes, donc leurs attentes sont plus grandes, et ça les rend plus vulnérables face aux prédateurs. »

De fait, Glenn Close a applaudi le « courage phénoménale » de celles qui ont accepté de témoigner contre Harvey Weinstein. « J’espère que leurs histoires et le reportage qui a porté leur voix ne seront qu’un début, et que d’autres témoignages suivront », a-t-elle ajouté.

De son côté, Kate Winslet – qui a gagné un Oscar grâce à son rôle dans The Reader, produit par la Weinstein Company en 2008 – s’est aussi dite « dégoûtée » par les manières de Harvey Weinstein dans un communiqué. « Les témoignages des femmes qui osent prendre la parole à propos du comportement infect de l’un des producteurs les plus respectés de l’industrie sont aussi courageux que choquants, a-t-elle confié à Variety. La manière dont Harvey Weinstein a traité ces jeunes femmes vulnérables est parfaitement inacceptable, et elles le sont, quel que soit l’environnement professionnel. »

A n’en point douter, d’autres témoignages et réactions devraient suivre ceux de Glenn Close et Kate Winslet.

Cover Media

Retour à la page d'accueil

CoverMedia