Actu people

Jennifer Garner : Peppermint n'est pas un film de vengeance

CoverMedia

23.9.2018 - 09:33

Source: Covermedia

Le réalisateur Pierre Morel estime que son film Peppermint traite « de justice », plutôt que de vengeance. Il a parlé de sa collaboration avec Jennifer Garner dans une interview pour Slash Film.

Jennifer Garner est à l'affiche de Peppermint et incarne le personnage principal, Riley North, une femme qui cherche à obtenir justice après que son mari et sa fille ont été tués par les membres d’un cartel. Cependant, le réalisateur Pierre Morel est convaincu que son film est bien plus qu’une histoire de vengeance.

« Je ne le vois pas comme un film de vengeance. Je ne pense pas qu’il soit satisfaisant de se venger, a-t-il déclaré à Slash Film. Je pense que la vengeance est un sentiment extrêmement négatif et sombre… Elle (Riley North) revient pour trouver une certaine forme de justice, qu’elle soit bonne ou mauvaise, mais c’est plus un film sur la justice ou un film sur l'auto-justice. »

Pour se préparer au rôle, Jennifer Garner a réutilisé les compétences qu’elle avait acquises sur les plateaux de tournage d’Alias ​​et de Daredevil. Mais le réalisateur à qui l'on doit From Paris with Love est persuadé que l'actrice a repoussé ses limites pour son rôle. « Nous avons essayé de faire en sorte que tout ce qu’elle devait faire soit réaliste et réalisable. Elle n'est pas un super-héros dans ce film. Elle ne va pas voler dans les airs, nous avons donc dû faire une chorégraphie qui avait du sens. C’est ce qui a dicté la façon dont elle se bat », a expliqué le cinéaste de 54 ans.

En ce qui concerne les scènes de combat, la star américaine a travaillé aux côtés du coordinateur des cascades, Keith Woulard. Et bien que Pierre Morel soit connu pour avoir transformé Liam Neeson en héros de film d’action en 2008, avec Taken, il ne tient pas forcément à ce que ses prochains films soient du même genre. « Je veux juste faire de bons films avec de bons personnages. Je ne sais pas quoi dire. Personne ne s’est présenté à moi genre : ''Ok, fais de moi le prochain Liam Neeson''. Non, ça n'est jamais arrivé, jamais », a-t-il conclu en souriant.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia