People

Jennifer Lawrence se trouve impolie avec ses fans

CoverMedia

1.12.2017 - 13:28

Covermedia

Jennifer Lawrence se « transforme en énorme co**asse » quand elle rencontre ses fans. Elle a expliqué au magazine Variety qu’elle ne traite pas très bien les personnes qui l’abordent en public.

Jennifer Lawrence a acquis la réputation d'être l'une des stars les plus sympathiques et les plus simples d'Hollywood ces dernières années, grâce notamment à des incidents tels que sa chute en montant les marches de la scène des Oscar en 2013. Cependant, les choses sont bien différentes quand la star est en public, comme elle l’a expliqué à Adam Sandler lors d'une conversation avec l'acteur pour le magazine Variety.

Lorsqu'il lui a demandé comment elle vivait le fait d’être l'un des visages les plus reconnaissables d'Hollywood, l’actrice de 27 ans a répondu : « En général, une fois que j'entre dans un lieu public, je deviens incroyablement grossière et je me transforme en une énorme co**asse. C’est ma seule façon de me défendre, an étant tout simplement une co**asse ».

Si elle est approchée par un fan qui veut un selfie, elle répond simplement « non », elle remue aussi le doigt si un membre du public se dirige vers sa table pour lui parler. Comme autres méthodes, la star de The Hunger Games annonce aux gens : « C'est mon jour de congé », ou « C'est dimanche, je ne travaille pas aujourd'hui ».

Pour elle, les choses sont encore pires quand elle rencontre sa copine Amy Schumer, ce qu'elle fait régulièrement. Constatant que c'est plus difficile pour des gens comme Amy Schumer de gérer leur popularité à cause de leur sympathie à l'écran, Jennifer Lawrence a ajouté : « Amy Schumer est l'une de mes meilleures amies, je vais tout le temps au parc avec mon chien, Central Park. Dès que je la retrouve au parc, c’est fini pour nous ».

Evoquant ses propres rapports avec ses fans, Adam Sandler a admis qu’il a également tendance à refuser de poser pour des photos. « Ils disent : "Hey Adam, est-ce que je pourrais avoir une photo ?" Et je dis toujours : "T’en veux pas ça, mec". Et le gars dit : "Quoi ?" Et je fais : "Tu ne veux pas de photo, qu’est-ce que tu vas en faire ?" Et puis il me dit : "Ouais, ouais, je ne sais pas". »

Retour à la page d'accueil

CoverMedia