Actu people

Johnny Depp : « Les puissants d'Hollywood ont essayé de me mettre à genoux »

CoverMedia

3.10.2018 - 09:33

Source: Covermedia

Johnny Depp est toujours sous le choc des attaques des médias sur sa vie privée. Dans une interview pour GQ, il a confié être blessé d'être considéré comme « un homme violent ».

Johnny Depp est revenu sur les trois dernières années tumultueuses de sa vie, qui ont commencé avec la fin de son mariage avec Amber Heard qui l'a accusé de violences domestiques, et au cours desquelles il a été visé par des poursuites de la part d’anciens dirigeants et avocats et a vu des articles sur sa santé, son état psychologique et ses finances, émerger dans les journaux.

Désireux de remettre les pendules à l'heure, l'acteur âgé de 55 ans a confié au magazine GQ qu'il avait l'impression qu'une « situation perverse lui avait été infligée » ces dernières années. Toujours choqué des attaques dont il a fait l'objet, il a expliqué avoir le sentiment que les puissants d'Hollywood s'étaient ralliés contre lui. « On dépensait beaucoup d'argent, a-t-il déclaré à GQ. Les gens (me poursuivaient) à chaque occasion. Je veux dire, c'est tellement évident. Écoutez, je sais que je n'allais jamais être Cendrillon, je le sais et je l'accepte. Mais c'était comme si, dans une très, très courte période temps, cette version de Cendrillon a été immédiatement transformée en Bête. J'étais Quasimodo. (...) Je sentais que les gens me regardaient différemment, à cause des accusations portées contre moi. Et puis les gens ont commencé à mettre des choses dans des magazines : "Il est fou ! Il doit passer un test psychologique…'' Vous voyez, des trucs ridicules. »

La star de Pirates des Caraïbes a ajouté : « En fin de compte, la vérité sortira un jour et je me tiendrai du bon côté des rapides rugissantes ».

Mais ce sont les allégations selon lesquelles il a maltraité sa femme qui l'ont vraiment blessé, car il affirme qu'il n'est pas un homme violent. « La chose qui me fait le plus mal est d'être présenté comme quelqu'un d'aussi éloigné de moi que ça (...) Faire du mal à quelqu'un que vous aimez ? Jouer sur l'intimidation ? Non, ça n'est pas arrivé. Ça ne me ressemble pas le moins du monde. Au début, je me suis contenté de la fermer. (...) Je savais que ça se retournerait contre moi et que ça empirerait les choses. Continuez, vous voyez ? Allez-y à fond. Je ne vais pas me lancer dans un concours de qui pisse le plus loin. Crachez ce que vous avez à cracher et, vous savez, mes avocats se chargeront du reste. Je ne suis jamais sorti pour parler de toute cette mer**. »

L'interview en anglais de Johnny Depp avec GQ sera disponible en téléchargement mercredi (3 oct 18).

Retour à la page d'accueil

CoverMedia