Johny Halliday : une audience très attendue au tribunal de Nanterre

CoverMedia

15.3.2018 - 11:21

Source: Covermedia

Johny Halliday et son héritage seront au centre des débats qui agiteront le tribunal de Nanterre aujourd’hui. Pour autant, l’audience pourrait bien être repoussée si on en croit les pronostics de Closer.

Johny Halliday et son héritage, voilà l’objet de l’audience qui amènera Laetitia Smet et David Halliday au tribunal de Nanterre ce jeudi à 14h30. Tous deux viennent devant le juge avec des demandes très précises qui annoncent sans doute des mois (voire des années) de procédure.

D’abord, et quand bien même ils ont été déshérités par leur père, ils devraient exiger un droit de regard sur l’album posthume enregistré par Johnny Halliday. Partie intégrante du patrimoine familial, ils estiment être en droit de donner leur avis quant à la commercialisation du disque actuellement entre les mains de la veuve du chanteur.

D’autre part, et il s’agit là du nerf de la guerre, ils devraient réclamer la mise sous séquestres des droits d’auteur engrangés par le catalogue ainsi que le gel du patrimoine immobilier, comme la propriété de Marnes-la-Coquette qui est en vente.

Mais rien ne permet d’affirmer que la procédure de succession déjà en court pourra être bloquée si promptement. D’autant que la multiplicité des demandes et la complexité des réponses que devra apporter le tribunal laisse présager un ajournement de l’audition.

De son côté, Laeticia Halliday prépare sa défense avec ses avocats. D’ailleurs, ces derniers se sont dits plutôt confiants dans les pages du Parisien. « On a le mauvais rôle jusqu’à présent. Mais on entre maintenant dans la vérité des chiffres, des documents et des faits. Et tout le monde va voir que Laeticia voulait que tout se passe bien et n’a jamais eu d’autres intentions que de protéger l’avenir de ses filles. Toutes les guitares et les motos, ça ne l’intéresse pas. » Idem concernant l’album posthume qui, entièrement enregistré du vivant de Johnny Halliday, pourrait justement ne pas être reconnu posthume.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia