Actu people

Keira Knightley a un reproche à faire à Kate Middleton

CoverMedia

6.10.2018 - 13:07

Source: Covermedia

Keira Knightley s’en est prise à Kate Middleton dans un essai intitulé The Weaker Sex (ndlr : le sexe faible, en français). Même si elle reconnaît que ce n’était pas intentionnel, elle n’a pas apprécié de la voir apparaître radieuse à la sortie de la maternité quelques heures après avoir accouché.

Keira Knightley reproche à Kate Middleton d’être apparue rayonnante sur les marches du St Mary’s Hospital quelques heures seulement après avoir accouché. C’est ce qu’elle a écrit dans son essai intitulé The Weaker Sex (ndlr : le sexe faible en français), publié dans le livre Don’t Wear Pink (And Other Lies) (ndlr : ne portez pas de rose, et autres mensonges), qui regroupe plusieurs travaux de personnalités féministes.

Keira Knightley a pris comme exemple la naissance de la princesse Charlotte, née en 2015, lorsque Kate Middleton est sortie quelques heures seulement après avoir donné naissance, radieuse face aux photographes et tenant son bébé dans les bras, une séance photo qu'elle a réitéré à chacun de ses accouchements. « Nous étions devant l’écran. Elle (Kate Middleton) était devant l’hôpital, sept heures plus tard, avec son visage maquillé, et sur des talons hauts. Le visage que le monde veut voir », a-t-elle écrit, comme le relaye Refinery29.

Et d’ajouter : « Cachez. Cachez notre douleur, nos corps en miettes, nos seins qui débordent, nos hormones en furie. Soyez belle. Soyez stylée, ne montrez pas votre champ de bataille, Kate. Sept heures après votre combat avec la vie et la mort, sept heures après que votre corps se soit ouvert et ait saigné, criant pour faire sortir la vie. Ne le montrez pas. Ne le dites pas. Tenez-vous debout avec votre fille et laissez-vous prendre en photo par une meute de photographes hommes ».

Ces commentaires sur la duchesse de Cambridge arrivent après, dans son essai, la description dans les moindres détails de son propre accouchement. Keira Knightley a une fille avec son mari James Righton. « Mon vagin s’est brisé. Tu es arrivée les yeux grands ouverts. Les bras levés au ciel. Criant. Ils t’ont mise sur moi, recouverte de sang, de vernix (ndlr : la substance qui protège la peau du bébé dans le ventre), ta tête déformée par son passage dans le canal génital. Vibrante, gémissante, hurlante. (…) Tu t’es accrochée immédiatement à mon sein, affamée, je me souviens de la douleur. La bouche serrée autour de mon téton, suçant doucement. Je me souviens de la m*rde, du vomi, du sang, des points de suture. Je me souviens de mon champ de bataille. Ton champ de bataille et de la vie. Survivant. Et je suis le sexe faible ? Tu es le sexe faible ? », détaille-t-elle.

D’autres féministes ont participé au livre Don’t Wear Pink (And Other Lies), parmi lesquelles les actrices Gemma Arterton, Saoirse Ronan, Karen Gillian et Jameela Jamil.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia