Kesha s'est complètement mise à nue sur son nouvel album

CoverMedia

1.12.2017 - 13:05

(Cover) - FR Showbiz - Après son premier album Warrior sorti en 2012, Kesha revient sur le devant de la scène avec un nouveau disque intitulé Rainbow et prévu pour le 11 août prochain. Entre les deux, la vie de la chanteuse a plutôt été mouvementée avec notamment une bataille juridique contre son ancien producteur Dr. Luke.

Questionnée sur ses ennuis par l'animateur de radio américain, Elvis Duran, Kesha a indiqué qu'elle utilisait ce nouvel album comme un outil thérapeutique. « Vous guérissez le mieux que vous pouvez et vous continuez à vivre, a-t-elle indiqué. Sur cet album, je me suis obligée à écrire les choses les plus difficiles que j'avais à dire mais aussi les choses que j'aurais préféré imaginer plutôt que vivre. Rien que le fait d'y penser me mettait souvent en larmes devant les autres compositeurs avec qui je travaillais. C'est comme ça que je savais ce que je devais dire et chanter dans le micro. »

Kesha crédite aussi Pebe Sebert, sa mère, qui a aussi été auteure et compositrice, pour l'avoir poussée à transformer ses émotions les plus noires sous forme de musique. Cette dernière lui expliquait « qu'écrire une chanson à propos de ce qui lui arrivait et écrire la vérité sera toujours meilleur que n'importe quelle histoire qu'elle pourra inventer ».

Sur un autre registre, Kesha a aussi donné son avis tranché sur son style vestimentaire dont l'excentricité lui vaut souvent d'être mentionnée dans les listes des pires tenues. « Quand je me vois dans ces listes, j'ai juste envie de tendre mon majeur et de la jouer comme Bob Dylan qui trouvait qu'il avait du style, explique-t-elle. Je veux juste reprendre des bonnes ondes donc si ma chanson permet aux gens de guérir, j'aime bien ce genre de rôle. Je n'ai pas la prétention de dire que tout ce que je fais est parfait, j'aime juste l'idée d'aider les gens et j'aime l'idée qu'ils puissent se sentir connectés à ma musique. »

Cover Media

Retour à la page d'accueil

CoverMedia