Têtes couronnées

La princesse Mette-Marit atteinte d'une grave maladie

mk

26.10.2018

Semaine mouvementée pour le palais royal de Norvège. La princesse Mette-Marit a révélé souffrir d'une maladie chronique incurable.

C'est le genre de nouvelle dont on a l'habitude d'être informé par un communiqué de presse envoyé par le palais royal, la maladie, chose privée, ne faisant pas partie des sujets qu'on aime approfondir en public. Si les interviews sont, en effet, plutôt rares aux palais royaux européens, Mette-Marit, 45 ans, a, elle, choisi de parler à haute voix à la télévision: «Je souffre d'une fibrose pulmonaire chronique» révèle-t-elle dans le journal du soir «Dagsrevyen» à son pays. «Ca a été un long processus jusqu'ici et nous avons juste les premiers résultats. Ce n'est jamais simple de parler publiquement de sa santé», confie celle qui souffre depuis des années déjà de troubles respiratoires qui l'avaient contrainte à annuler plusieurs voyages officiels dans le passé. Le fait qu'elle devra prochainement encore prendre du recul, ne pouvant assurer tous les engagements royaux pendant ses traitements, l'a poussée à parler publiquement. «Comme pour d'autres personnes souffrant d'une maladie chronique, je me sens chaque jour autrement et ces hauts et bas restreignent mes capacités de travail», explique la princesse.

Courageuse et avec le soutien de son époux, le prince héritier Haakon assis à ses côtés et lui prenant la main à plusieurs reprises, elle a répondu aux questions sur son état de santé: il s'agit d'une maladie incurable, dont on ne connaît pas encore la cause, ce type de fibrose n'étant pas comme d'autres lié à des facteurs environnementaux ou au mode de vie. «Nous sommes heureux que cette fibrose ait été détectée à un stade précoce», affirme le prince Haakon. Et selon Kristian Bjøro, médecin au Rikshospitalet d'Oslo - libéré du secret professionnel - la maladie se développerait lentement chez Mette-Marit qui devra cependant se soumettre à un examen plus poussé. «Il est possible que même après tous les examens certaines questions restent sans réponse. Nous allons apprendre à vivre avec cette incertitude», explique le prince Haakon.

Quoi qu'il arrive, Mette-Marit peut compter sur le soutien de Haakon et de sa famille et garde son optimisme disant vouloir répondre autant que possible à ses obligations royales, pour le plus grand plaisir des Norvégiens.

Retour à la page d'accueil