Laurent Ruquier va-t-il se retrouver devant la justice?

CoverMedia

6.7.2020 - 10:07

Source: Covermedia

Laurent Ruquier a mis un terme à «On n’est pas couché», dont la dernière émission a été diffusée sur France 2 ce samedi 4 juillet. Une «rupture» pour Catherine Barma, la productrice, qui pourrait ne pas être sans conséquence comme elle l’a laissé entendre dans «Le Parisien».

Laurent Ruquier a tourné la page d’«On n’est pas couché» après 14 ans ce samedi 4 juillet. Et avec la fin de son émission, c’est aussi 20 ans de collaboration avec la productrice Catherine Barma qui prennent fin. Une pilule qui ne passe pas, tant «l’annonce a été brutale», comme l’a confié la professionnelle de la télévision au «Parisien».

Indemnités de licenciement des équipes

«Laurent avait envie d’autre chose. C’est un artiste, il a sa liberté. Je ne veux pas mettre d’affect là-dedans, ce sont justes des affaires», ajoute-t-elle, précisant que des suites judiciaires pourraient être données. Catherine Barma souhaiterait que Laurent Ruquier prenne à sa charge une partie des indemnités de licenciement des équipes. «Il n’est pas juste animateur, il est aussi coproducteur», rappelle-t-elle.

Le principal concerné ne semble pas inquiété plus que ça. «Elle n'a pas eu beaucoup de chance dans ses procès précédents, avec Thierry Ardisson ou Frédéric Lopez... On verra bien», a répondu Laurent Ruquier. Catherine Barma a notamment produit deux des émissions cultes de Thierry Ardisson, «Lunettes noires pour nuits blanches» ou encore «Bains de minuit», et leur collaboration s’était finie au tribunal, la productrice ayant été déboutée.

Le présentateur des «Grosses Têtes», quant à lui, prépare un autre talk-show, pour la même tranche horaire mais avec un autre producteur. Quant à l’éventualité d’une réconciliation avec Catherine Barma, il semble avoir également tourné la page définitivement. «Je ne sais pas, je m'en fiche, aujourd'hui. Je passe à autre chose», a rétorqué Laurent Ruquier au «Parisien».

Retour à la page d'accueil