Le groupe BTS soutient Black Lives Matter

CoverMedia

5.6.2020 - 09:56

iHeartRadio Jingle Ball 2019 Featuring: V, SUGA, Jin, Jungkook, RM, Jimin, J-Hope of Korean Pop Group âÄòBTSâÄô Where: Los Angeles, California, United States When: 07 Dec 2019 Credit: Adriana M. Barraza/WENN.com/Cover Images
Source: Adriana M. Barraza/WENN.com/Cove

BTS a apporté son soutien au mouvement Black Lives Matter. Dans un tweet publié sur leur compte officiel, ils disent s'opposer à la « discrimination raciale ».

BTS soutient les manifestations contre le racisme de Black Lives Matter qui ont éclaté aux États-Unis et dans le monde depuis la mort de George Floyd la semaine dernière. L'Afro-américain non armé est décédé le 25 mai après qu'un policier blanc s'est appuyé sur son cou avec son genou pendant plus de 8 minutes, tandis que trois autres officiers de police se tenaient à proximité sans intervenir. Sa mort tragique a déclenché plus d'une semaine de protestations et de troubles civils aux Etats-Unis, les manifestations se propageant maintenant en Europe et dans le monde.

Sur Twitter, le groupe de K-pop a apporté son soutien au mouvement Black Lives Matter et a déclaré aux fans qu'ils étaient déterminés à prendre position contre le racisme. « Nous nous opposons à la discrimination raciale. Nous condamnons la violence. Vous, moi et nous avons tous le droit d'être respectés. Nous lutterons ensemble. #BlackLivesMatter », peut-on lire dans le tweet publié par les membres du groupe Jin, Suga, J-Hope, RM, Jimin, V et Jungkook sur leur compte officiel.

Mercredi (3 juin 2020), à Londres, les manifestations ont été dirigées par John Boyega, qui a prononcé un discours enflammé devant la foule réunie à Hyde Park, tandis que les grands noms de l'industrie de la musique ont soutenu la cause de Black Lives Matter en organisant un « black-out » d'une journée sur les réseaux sociaux, mardi.

Les quatre officiers qui étaient présents lorsque George Floyd est décédé sont maintenant poursuivis par la justice américaine : Derek Chauvin, l'ancien officier de police, soupçonné d'avoir causé la mort de George Floyd par asphyxie, est maintenant accusé de meurtre alors qu'il était au départ inculpé pour homicide involontaire, tandis que les trois autres officiers, qui n’avaient pas été inculpés mais avaient été limogés de la police, sont désormais inculpés pour complicité de meurtre.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia