Actu people

Les cinémas britanniques Cineworld ferment après le nouveau report du prochain film James Bond

CoverMedia

5.10.2020 - 13:13

2020 National Board Of Review Gala held at Cipriani 42nd Street Featuring: Daniel Craig Where: New York, United States When: 08 Jan 2020 Credit: Julie Shea/Cover Images
Source: Julie Shea/Cover Images

Impossible pour les exploitants de cinéma de rester ouverts sans blockbusters. Alors que le nouveau film James Bond, Mourir Peut Attendre, a encore une fois été décalé, les cinémas britanniques Cineworld ont annoncé qu'ils resteraient fermés jusqu'à nouvel ordre, comme l'a relayé le Sunday Times.

Cineworld, la plus grande chaîne de cinémas britannique, fermera temporairement ses salles cette semaine suite au report du nouveau James Bond, Mourir Peut Attendre.

Les responsables de Cineworld, qui ont fermé leurs premières succursales en mars dernier suite à la pandémie de Covid-19, avaient rouvert les salles à temps pour la sortie du thriller d'espionnage Tenet de Christopher Nolan fin août et de The New Mutants de Disney début septembre. Mais depuis, la plupart des superproductions ont été repoussées... Le prochain film de 007, qui sera la dernière apparition de Daniel Craig dans le rôle de l'espion, était sensé être la bouée de sauvetage des cinémas, avec de grosses campagnes de marketing de MGM et d'Universal avant la sortie prévue le 12 novembre au Royaume-Uni. Malheureusement, vendredi dernier (02 sep 20), il a été annoncé que la sortie du film serait repoussée au 2 avril 2021, soit un an après la date initialement prévue.

Ce retard signifie que la prochaine grande superproduction des studios est actuellement Dune, qui doit sortir le 18 décembre, bien qu'il soit également prévu de reprogrammer sa sortie. En raison du manque de nouvelles sorties, les responsables de Cineworld ont confirmé lundi matin qu'ils suspendront les opérations dans 127 cinémas Cineworld et Picturehouse au Royaume-Uni et dans 536 cinémas Regal aux États-Unis, jusqu'à une date pour le moment inconnue. « Comme les principaux marchés américains, principalement celui de New York, sont restés fermés et sans indications sur le calendrier de réouverture, les studios ont été réticents à sortir leurs nouveaux films », ont déclaré les responsables dans une déclaration à la City. « Sans ces nouvelles sorties, Cineworld ne peut pas fournir aux clients des États-Unis et du Royaume-Uni - les principaux marchés de la société - l'éventail de films commerciaux forts nécessaire pour qu'ils envisagent de revenir dans les salles de cinéma ».

La décision touchera 45.000 travailleurs, dont beaucoup ont découvert que leur emploi était menacé lorsque la nouvelle a été relayée pour la première fois dans le Sunday Times ce dimanche (4 oct. 20).

Retour à la page d'accueil

CoverMedia