Les hommes sont, parfois «plus romantiques que les filles»

Covermedia

15.3.2021 - 11:34

Dans Indocile Heureux, son nouvel album, Bénabar lance tout simplement un appel au romantisme. Comme il l’a expliqué à Émilie Mazoyer lors d’un passage dans son émission Musique!, l’artiste se refuse à abandonner son côté «fleur bleue» au prétexte que les grands sentiments seraient ridicules et désuets.

Bénabar revendique son côté «fleur bleue».
Covermedia

Covermedia

15.3.2021 - 11:34

«Indocile Heureux», voilà le titre du dernier album de Bénabar qui reflète tout à fait la personnalité d’un artiste qui se refuse à céder à la gravité du monde contemporain. A ce titre, le chanteur continue de revendiquer un cœur romantique et volontiers «fleur bleue» qu’il se désole de voir disparaître chez ses contemporains.

«J'apprécie le romantisme, y compris avec le romantisme littéraire du 19e siècle qui est parfois un peu théâtral, un peu surjoué. J'aime bien ce romantisme avec un côté caricatural et la sensiblerie qu'on y trouve parfois : les sentiments exacerbés, les baisers fougueux sous la pluie, toute cette imagerie-là», a admis Bénabar qui était l’invité d’Émilie Mazoyer dans son émission Musique!.

C’est bien simple, pour Bénabar, le romantisme a peut être quelque chose de ridicule, mais il «nous élève» aussi bien en amour qu’en amitié. Pour lui, il est bon d’entretenir le goût des grandes choses, et tout particulièrement en matière de sentiments.

Enfin, Bénabar espère que son cri du cœur résonnera dans celui de tous les hommes qui, parfois «plus romantiques que les filles», ne s’autorisent pas à exprimer leur sensibilité. Quelque part, le chanteur entend donner l’exemple pour une masculinité moins caricaturale qui assumerait sa part de fragilité.

Covermedia