Elle répond aux médisants Les muscles de la princesse Kalina de Bulgarie font jaser

La Rédaction de blue News

18.6.2024

Le 29 mai dernier, la princesse Kalina de Bulgarie faisait une apparition publique lors du rapatriement du cercueil de du roi Ferdinand Ier, mort en exil. Le corps musclé de la princesse a fait réagir nombre d'observateurs. Mais cette femme battante de 52 ans, victime d'un accident médical dans son enfance, se défend face aux critiques.

La Rédaction de blue News

18.6.2024

La princesse Kalina de Bulgarie a eu plusieurs visages tout au long de sa vie. Mais contrairement à ce que l'on pourrait croire, ce n'est pas dû à une addiction à la chirurgie esthétique.

Princesse et duchesse de Saxe, elle est née dans une famille royale bulgare en exil, à Madrid. À l'âge de 8 ans, elle s'est fendu le palais et a perdu deux dents. «Quelques années plus tard, lorsqu’elle a voulu se faire poser des facettes dentaires, la reconstruction de son palais n’a pas tenu et a été perforée», relate notamment «Gala».

Et ce n'est pas tout: peu après cette opération dentaire manquée, alors qu'elle se trouvait en mer avec son époux, une grave infection ORL a atteint son visage. Le fait d'être isolée sur un bateau a aggravé les choses, comme l'a raconté au magazine Gala son mari Kitin Munoz: «Nous avons dû l'évacuer en urgence, elle a subi une intervention chirurgicale pour d'abord nettoyer l'infection et éviter des dommages esthétiques, mais cela n'avait pas d'importance à ce moment. Le plus important était de sauver l'œil et le nez.»

«Je suis une athlète»

Mais Kalina de Bulgarie, souvent qualifiée de princesse «atypique», «aventurière» ou même «punk», a du caractère. Lorsque les critiques ont fusé après sa récente apparition publique le 29 mai dernier, elle s'est défendue dans la presse espagnole: «Je me consacre à la musculation et à ma forme physique, je suis une athlète», a-t-elle déclaré dans les colonnes d'«El Mundo».

Le sport n'est d'ailleurs pas une nouveauté pour la princesse bulgare: elle a pratiqué l'équitation à haut niveau, durant une quinzaine d'années. Aujourd'hui, d'après les dires de son coach sportif à «Vanitatis», la quinquagénaire suit au quotidien un programme d'entraînement avec une discipline de fer. «Elle fait essentiellement de la musculation, ce que nous appelons de l’endurance musculaire». 

Son entraîneur souligne encore: «Ça l'a beaucoup aidée d'un point de vue psychologique (...) Vous savez, il y a eu des moments difficiles dans sa famille».

Et en vraie athlète, la princesse ne fait aucun écart alimentaire: elle n'ingurgite ni sucre ni graisses et ne boit pas d'alcool, apprend-on encore dans «Point de Vue».