Lorde : l’annulation de son concert en Israël déclenche des poursuites judiciaires

CoverMedia

31.1.2018 - 13:29

Covermedia

Lorde a annulé son concert prévu à Tel Aviv en juin (18) à la suite du boycott des artistes lancé par des activistes contre le gouvernement. Comme le rapporte l’Associated Press, une action civile en justice est maintenant intentée.

Lorde devait se produire sur scène à Tel Aviv, Israël, en juin (18), mais elle a annulé ses dates de tournée après avoir subi la pression des membres du mouvement Boycott, Divestment and Sanctions (BDS), qui demande à ce que les artistes coupent leurs liens culturels avec l’État d’Israël en raison des agissements du gouvernement face aux Palestiniens.

Des avocats du centre juridique Shurat HaDin poursuivent deux activistes néo-zélandaises qui ont écrit une lettre ouverte à Lorde afin de la convaincre d’annuler son concert prévu à Tel Aviv. Ils poursuivent les activistes Justine Sachs et Nadia Abu-Shanab sous le statut de la loi d’Israël de 2011 qui autorise que des procès civils soient intentés contre toute personne appelant au boycott d’Israël.

Les avocats du groupe ont déposé leur plainte dans un tribunal de Jérusalem ce mardi (30 janvier 18) au nom de trois Israéliens qui souhaitaient assister au concert. Ils réclament 13.000 dollars (environ 10.000 euros) de dommages pour chaque individu qui devait s’y rendre.

Justine Sachs et Nadia Abu-Shanab avaient écrit à Lorde le mois dernier (décembre 17) après l’annonce de son concert. Dans la lettre relayée par le média néo-zélandais, The Spinoff, elles demandaient à la chanteuse de « prendre position » pour les Palestiniens et de rejoindre des artistes comme Roger Waters des Pink Floyd dans le boycott d’Israël. Lorde, Ella Marija Lani Yelich-O’Connor de son vrai nom, avait répondu à un tweet relayant la lettre en écrivant : « C’est noté ! J’ai parlé avec tellement de personnes à ce propos et je regarde toutes les options. Merci de m’instruire, j’apprends tout le temps également ». Elle a annulé son concert à Tel Aviv en quelques jours.

En expliquant sa décision de porter plainte, le responsable de Shurat HaDin, Nitsana Darshan-Leitner, a déclaré à l’Associated Press : « Cette plainte est un effort pour apporter de vraies conséquences à ceux qui ont visé Israël de manière sélective et qui ont cherché à imposer un boycott illégal et injuste contre l’État d’Israël ».

L’annulation du concert a suscité une immense controverse car Lorde a été qualifiée d’intolérante antisémite dans une publicité du Washington Post et s’est fait interrompre lors d’un concert caritatif à New York.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia