Marlène Jobert et Valéry Giscard d’Estaing: la folle rumeur

AllTheContent

5.11.2020

Marlène Jobert lors de la cérémonie des César en 2017.
Keystone

Cela fait 40 ans que Marlène Jobert et Valéry Giscard d'Estaing font l’objet d’une curieuse rumeur qui veut qu’ils aient entretenu une relation secrète. D’où provient ce on-dit, et surtout, y aurait-il une petite part de vérité derrière?

Grand séducteur, surnommé « Valéry Folamour» après un article du «Canard enchaîné», l’ancien président français a confié à maintes reprises avoir eu de nombreuses aventures au cours de sa vie, de l’impératrice de Centrafrique à Sylvia Krystel, Mireille Darc, Marie Laforêt, et même Lady Diana, liaison qu’il relate dans son livre La Princesse et le Président, mais qu'il avouera avoir inventée au magazine «Le Point».

Pourtant, c’est la rumeur de sa liaison avec l’actrice Marlène Jobert qui interroge toujours autant le public, selon «Gala».

Une mystérieuse actrice

En 1974, Valéry Giscard d’Estaing a un accident de voiture alors qu’il regagne l’Élysée à peine trois mois après son élection. Au volant de la Ferrari de son ami réalisateur Roger Vadim, le président percute l’arrière d’un camion de collecte de lait, relatent César Armand et Romain Bongibault dans leur livre Dans l’ombre des présidents. Les deux auteurs ajoutent que Valéry Giscard d’Estaing était ivre, et accompagné d’une actrice en vogue, ce que confirmera plus tard Claude Pierre-Brossolette, qui était alors secrétaire général de l'Elysée. Le secrétaire général ajoute également qu’il a participé à faire disparaître l’affaire. Pourtant, le public s’interroge...

«L’affaire du camion de laitier»

Tout aurait commencé en 1973 à Djerba. Marlène Jobert, en vacances sur l’île tunisienne, aurait fortuitement rencontré Giscard d’Estaing, alors ministre des Finances, en mission pour le gouvernement, dans un restaurant. Celui-ci aurait alors invité l’actrice à terminer le repas avec lui. Pour «Terrafemina», Marlène Jobert raconte: «Nous avons donc bu un café en parlant de choses et d'autres. Il m'avait très vite demandé si je m'intéressais à la politique. Je lui avais répondu, un peu embarrassée: "Non, pas beaucoup!”, ce qui l’avait fait glousser.»

Rapidement, l’affaire, relayée par les médias, prend des proportions incontrôlables, et le président se retrouve au cœur d’une folle rumeur qui mettra plusieurs années à se tarir. Mais en 1980, le scandale refait surface. En effet, lorsque Marlène Jobert accouche de ses jumelles Joy et Eva Green plusieurs journalistes annoncent que leur père est en réalité Valéry Giscard d’Estaing.

Dans son livre Nous ne vieillirons pas ensemble, Marlène Jobert est revenue sur cette rumeur persistante et écrit: « J'ai trouvé ça tellement ridicule de la part du journaliste qui a pondu l'article. Pas bien grave cette rumeur, seulement stupide.» Elle ajoute: « Elle ne m'a ni touchée ni blessée.»

Bien des années plus, on apprendra que la mystérieuse actrice aux côtés du président lors de son accident était en réalité Catherine Schneider, une cousine d’Anne-Aymone Giscard d’Estaing, épouse du président. Valéry Giscard d’Estaing a entretenu une relation, connue de tout son entourage, durant plusieurs années avec la cousine de sa femme.

Retour à la page d'accueil