Mathilde Seigner s’explique après sa garde à vue

CoverMedia

17.1.2018 - 11:31

Covermedia

Dans la nuit du 28 au 29 décembre (17), Mathilde Seigner a fini dans les barrières du lycée Henri-IV à Paris au volant de sa voiture, après un dîner entre amis, et son taux d’alcoolémie dépassait la limite légale. L’actrice confie à Gala s’être fait « peur ».

L’actrice Mathilde Seigner ne compte pas reprendre le volant après avoir bu de l’alcool. C’est la leçon qu’elle a tirée après avoir passé une nuit en garde à vue suite à sa fin de course dans les barrières du lycée Henri-IV dans le Ve arrondissement de Paris dans la nuit du 28 au 29 décembre dernier (17) après un dîner arrosé.

Comme l’avait révélé Closer à l’époque, l’actrice a été placée en cellule de dégrisement, n’étant pas en état de souffler dans le ballon, puis est restée plusieurs heures en garde à vue. Si elle s’en est sortie indemne physiquement, le choc psychologique est grand. « J’ai eu peur. Si je reconduis un jour, je ne reprendrai plus jamais le volant en ayant picolé », déclare-t-elle dans les pages de Gala, en kiosque aujourd’hui.

Mathilde Seigner a également bien conscience que sa fin de route aurait pu prendre une tournure bien plus tragique, non seulement pour elle, mais aussi pour d’autres. « Seize heures de garde à vue, ça calme et ça m’a servi définitivement de leçon. La journée a été très dure. J’aurais pu renverser quelqu’un, j’aurais pu me faire mal, je sais que j’ai fait une énorme bêtise », ajoute-t-elle.

Pour rappel, le nombre de morts sur la route selon le dernier bilan annuel de la sécurité routière (2016) s’élevait à 3.655 personnes – 29% des décès dans un accident de voiture était lié à l’alcool.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia