Mis en cause sur Twitter, James Franco « laisse couler »

CoverMedia

11.1.2018 - 13:11

Covermedia

James Franco a choisi de ne pas répondre à plusieurs accusations de comportement sexuel déplacé dont il fait l'objet sur Twitter. L'acteur se défend et dit « avoir sa propre version des faits » sans en révéler plus.

James Franco a décidé de ne pas entrer dans la polémique. Après la victoire de l'acteur aux Golden Globes pour son rôle dans The Disaster Artist, Ally Sheedy avait tweeté un message mystérieux : « James Franco a gagné. Ne me demandez plus jamais pourquoi j'ai quitté le monde de la télé et du cinéma. Pourquoi est-ce qu'on laisse un homme présenter ? Pourquoi James Franco a-t-il été autorisé à entrer ? J'en ai trop dit », avait-elle notamment déclaré, sans en dire plus. Après ce tweet, deux autres femmes, Violet Paley et Sarah Tither Kaplan, avaient accusé l'acteur d'avoir eu des comportements sexuels déplacés.

Evidemment, James Franco n'a donc pas pu échapper aux questions lors du traditionnel tour des talk-shows qui suit les remises de récompenses. Sur le Late Show de Stephen Colbert, l'acteur s'est contenté de dire que les accusations étaient « fausses », mais lors d'une autre émission, Late Night, présentée par Seth Meyers, il n'a pas pu s'esquiver. Seth Meyers lui a demandé pourquoi il n'a pas contacté Ally Sheedy pour savoir ce qu'elle voulait dire. « Vous n'avez pas été curieux au point de vouloir lui en parler ? Si c'était quelqu'un avec qui vous vous entendiez bien, vous aviez de bons rapports », a questionné le présentateur. James Franco lui a alors répondu, visiblement gêné : « Je ne sais pas. J'étais juste sous le choc. Je ne sais pas. Je laisse couler ».

Il a ensuite ajouté qu'il ne veut pas répondre aux accusations parce qu'il ne veut pas nuire au débat sur les agressions sexuelles à Hollywood. « J'ai lu les tweets en question, et j'ai décidé de ne pas y répondre. Ceux que j'ai lus étaient faux. Mais je pense qu'il est quand même important qu'on parle de ce problème. Il y a des gens, des femmes notamment, qui n'ont pas voix au chapitre. Mais je pense sincèrement - et c'est pour ça que je portais le pin's Time's Up - qu'il faut que les femmes puissent s'exprimer, donc je les soutiens ».

Et quand Seth Meyers lui a demandé si les accusations dont il fait l'objet l'ont forcé à remettre en question son comportement, il a répondu sur le même ton : « J'ai ma propre version de ces histoires. Mais je pense que ces personnes n'ont pas assez été représentées et qu'on n'a pas assez entendu leur version de l'histoire donc je me force à ne rien dire parce que je crois en ce mouvement. Si je dois m'en prendre plein la tronche parce que je refuse de répondre aux accusations, alors c'est comme ça. Voilà à quel point j'y crois ».

Retour à la page d'accueil

CoverMedia