Oliver Stone veut attendre le procès avant de juger Harvey Weinstein

CoverMedia

13.10.2017 - 13:34

14th Annual Global Green Pre Oscar Party - Arrivals Featuring: Oliver Stone Where: Hollywood, California, United States When: 23 Feb 2017 Credit: FayesVision/WENN.com
Covermedia

(Cover) - FR Showbiz - Le producteur Harvey Weinstein est accusé d’avoir harcelé et agressé sexuellement de nombreuses actrices, et beaucoup d’entre elles déclarent au fur et à mesure avoir subi des abus ou des avances inappropriées de sa part. Kate Beckinsale est la dernière star à avoir affirmé avoir subi ses avances alors qu’elle n’était âgée que de 17 ans.

Le réalisateur, Oliver Stone, appelle à prendre un peu de recul face à l'emballement médiatique. « Je crois qu’il faut attendre le procès, a déclaré le réalisateur Oliver Stone lors du International Film Festival en Corée du Sud. J’estime qu’un homme ne devrait pas être condamné par un système de justiciers. Ce qu’il traverse n’est pas facile non plus. Il était un rival et je n’ai jamais travaillé avec lui. J’ai entendu des histoires horribles sur tout le monde dans les affaires. Donc je ne vais pas faire de commentaires là-dessus. Je vais attendre et voir, ce qui est la bonne chose à faire. »

Ses commentaires arrivent après que l’ancienne playmate de Playboy, Carrie Stevens, ait accusé Oliver Stone d’agression sexuelle. En parlant au New York Daily News, Carrie Stevens a évoqué une soirée en l’honneur d’Oliver Stone où elle se trouvait quand l’incident a eu lieu. « Il était vraiment confiant. Il avait ce large sourire au visage comme s’il allait s’en sortir avec quelque chose. Il a tendu le bras et a appuyé dessus comme un klaxon... », a-t-elle affirmée, avant d’ajouter qu’il était comme « un mec immature à l’école primaire qui fait claquer votre soutien-gorge ». D’autres apparemment l’ont vu faire mais n’ont rien dit car « c’est ce qui se passe à Hollywood. C’est pour cette raison que les choses doivent changer ».

Quentin Tarantino s’est aussi exprimé et a pris un point de vue bien différent de celui d’Oliver Stone. Le réalisateur, qui a travaillé avec Harvey Weinstein sur son film Pulp Fiction, a condamné le mauvais comportement du producteur. En partageant un message sur Twitter par le biais de l’actrice Amber Tamblyn, il a affirmé : «  Cette dernière semaine, j’ai été sidéré et dévasté à propos des révélations à propos de mon ami de 25 ans, Harvey Weinstein. J’ai besoin de quelques jours supplémentaires pour digérer ma peine, mes émotions, ma colère et ma mémoire, puis je parlerai publiquement à propos de tout cela ».

Harvey Weinstein a été licencié de The Weinstein Company, dimanche (8 octobre 17), et suivrait des soins au centre Meadows contre les addictions, en Arizona. Sa femme, la styliste Georgina Chapman, l’a aussi quitté. Les polices de New York et de Londres examinent actuellement les accusations.

Cover Media

Retour à la page d'accueil

CoverMedia