Actu people

Padma Lakshmi révèle avoir été violée à l'âge de 16 ans

CoverMedia

26.9.2018 - 11:28

Source: Covermedia

Padma Lakshmi vient de livrer un témoignage poignant dans le New York Times. L'ex-femme de Salman Rushdie raconte le viol dont elle a été victime à l'âge de 16 ans et qui l'a tellement bouleversée qu'elle n'en a pas parlé jusqu'à aujourd'hui.

Dans le New York Times, Padma Lakshmi a décidé de révéler le viol dont elle a été victime alors qu'elle n'avait que 16 ans. L'ex-femme de Salman Rushdie a voulu raconter comme cet événement odieux a affecté toute sa vie.

Elle raconte comment un homme de 23 ans, avec qui elle sortait à l'époque alors qu'ils travaillaient dans le même centre commercial à Los Angeles, l'a forcée à coucher avec elle, le soir du Nouvel An, alors qu'il savait qu'elle était vierge et qu'elle n'avait pas l'intention de perdre sa virginité à ce moment-là. Après avoir fait le tour de plusieurs soirées de Réveillon, elle est rentrée avec lui dans son appartement et se serait immédiatement endormie sur son lit. « Ce dont je me souviens ensuite c'est d'avoir été réveillée par une douleur aiguë, comme si on me plantait un couteau entre les jambes. Il était sur moi. Je lui ai demandé ''Qu'est ce que tu fais ?''. Il m'a dit ''Ça ne te fera mal qu'un petit moment''. J'ai crié ''S'il te plaît, ne fais pas ça''. La douleur était horrible, mais il a continué, mes larmes ressemblaient à de la peur. Juste après, il m'a dit ''Je pensais que ça te ferait moins mal si tu dormais''. Puis il m'a raccompagnée chez moi », a-t-elle détaillé.

Après cet événement bouleversant, Padma Lakshmi explique qu'elle a fait le choix de ne rien raconter à sa mère ni à ses amis, ou de le dénoncer à la police. Une décision qu'elle explique en racontant une autre agression sexuelle, dont elle a également été victime, quelques années plus tôt. « Quand j'y pense aujourd'hui, je réalise qu'à l'époque de ce viol, j'avais déjà assimilé quelques leçons. Quand j'avais 7 ans, un membre de la famille de mon beau-père m'avait touchée entre les jambes et avait placé ma main sur son pénis. Quand je l'avais raconté à ma mère et à mon beau-père, ils m'avaient envoyé en Inde pendant 1 an pour vivre avec mes grands-parents. La leçon, c'était : si tu parles, on va t'exclure », a-t-elle ajouté.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia