Meetings

Phil Collins ne veut plus que Donald Trump utilise sa musique

CoverMedia

16.10.2020 - 13:08

Le musicien britannique Phil Collins.
Source: WENN/Avalon

Phil Collins exige que Donald Trump arrête de passer «In The Air Tonight» lors de ses meetings. Les représentants de l’artistes ont fait savoir par communiqué qu’une mise en demeure avait été envoyée aux équipes de campagne du président des Etats-Unis.

Phil Collins apprécierait que Donald Trump arrête de passer son classique «In The Air Tonight» lors de ses meetings. C’est pourquoi il a fait parvenir une mise en demeure aux équipes de campagne du président des Etats-Unis pour les engager à changer leur playlist.

Le titre de 1981 a été passé lors d’un meeting organisé mercredi dernier à Des Moines, dans l’Iowa, mettant l’artiste hors de lui.

«Nous sommes bien conscients de l’usage de cette chanson lors de la campagne de Trump et nous avons d’ores et déjà envoyé une mise en demeure via nos avocats qui continuent de suivre la situation», ont déclaré des représentants de l'ancien chanteur de Genesis dans un communiqué.

Comme Phil Collins, des artistes aussi divers que Neil Young, Dexys Midnight Runners, Panic! At The Disco, The Rolling Stones, Linkin Park ou encore les héritiers de Tom Petty ont exigé que leurs chansons ne soient plus utilisées lors de la campagne de réélection de Donald Trump.

«Imaginez ce que ça vous fait quand vous entendez Rockin’ in the Free World après un discours du président, comme si c’était le générique de sa campagne. Je n’ai pas écrit cette chanson pour ça», avait déploré Neil Young.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia