Pour George Clooney, le racisme est une pandémie

CoverMedia

2.6.2020 - 11:16

Source: Dave Bedrosian/Geisler-Fotopress

George Clooney ne pense pas que les manifestations puissent provoquer un changement radical dans la société américaine. Mais dans une lettre publiée par The Daily Beast, l'acteur appelle malgré tout à œuvrer pour trouver un vaccin contre la pandémie du racisme.

George Clooney a appelé à un changement systémique dans la manière dont on fait respecter la loi aux Etats-Unis dans une lettre ouverte publiée ce lundi 1er juin. L'acteur, horrifié par la mort de George Floyd à Minneapolis la semaine dernière, a confié qu'il ne pensait pas que les manifestations actuelles allaient permettre de susciter un changement.


Affaire George Floyd: ces célébrités se mobilisent


«Il n'y a que peu de doutes que George Floyd a été assassiné. Nous l'avons vu mourir aux mains de quatre officiers de police. Et maintenant que nous voyons la réaction défiante au traitement cruel et systémique d'une partie de nos citoyens, comme nous l'avons vu en 1968, 1992, et 2014, on ne sait pas quand ou comment ces manifestations vont s'arrêter. Mais nous espérons et nous prions pour que personne ne meure. Et nous savons que peu de choses vont changer. La colère et la frustration qu'on voit dans nos rues n'est qu'un rappel que nous avons à peine grandi en tant que pays depuis notre pêché originel de l'esclavage. Le fait que nous n'achetions ou ne vendions plus d'être humains n'est pas un badge d'honneur. Nous avons besoin d'un changement systémique dans notre manière d'appliquer la loi et dans notre système judiciaire», écrit la star d'Ocean's 11 dans The Daily Beast.

George Clooney affirme que selon lui, le racisme est également une «pandémie» et «en 400 ans, nous n'avons toujours pas trouvé de vaccin». «Nous avons créé ces problèmes, donc nous pouvons les régler», a conclu George Clooney.

Ces stars ont leur propre marque d'alcool

Retour à la page d'accueil

CoverMedia