Qui est la princesse Vittoria de Savoie?

AllTheContent

4.8.2020 - 16:03

Fille aînée du couple formé par Clotilde Courau et le prince de Savoie Emmanuel-Philibert, Vittoria est aujourd’hui âgée de 16 ans.
Keystone

Elle a reçu son titre officiel princesse de Carignan. Fille aînée du couple formé par Clotilde Courau et le prince de Savoie Emmanuel-Philibert, Vittoria est aujourd’hui âgée de 16 ans. Grâce au récent bouleversement des règles dynastiques voulu par son grand-père, le prince Victor-Emmanuel, la jeune fille devient la première femme pouvant accéder à l'ancien trône d’Italie… Qui est cette princesse adolescente au destin si particulier?

De longs cheveux châtains et des yeux en amandes… Vittoria ressemble à sa mère, l’actrice Clotilde Courau devenue princesse en épousant Emmanuel-Philibert en 2003, soit un an avant la naissance de leur fille aînée. Cette dernière, aujourd’hui âgée de 16 ans, a officiellement reçu le 15 janvier dernier les titres de princesse de Carignan et de marquise d’Ivrée. En janvier dernier, son grand-père Victor-Emmanuel a aussi changé les règles de succession, faisant d’elle la première femme pouvant accéder à l'ancien trône d’Italie…

Une ado presque comme les autres…

Comme toutes les filles de son âge, Vittoria poste régulièrement des photos d’elle et de son quotidien sur les réseaux sociaux. Sur le dernier cliché en date publié sur son compte Instagram, on voit l’adolescente profiter de ses vacances sur l’île corse de Cavallo. Une destination de rêve dont elle dit en légende qu’elle voudrait «y vivre pour toujours». Vêtue d’un maillot turquoise assorti d’un simple paréo, la jeune fille pose alanguie devant un magnifique coucher de soleil sur la Méditerranée. La dolce vita estivale après avoir passé le confinement avec sa famille réunie en Suisse. Une période que l’adolescente, studieuse, a mis à profit en révisant son baccalauréat de français.

Voir cette publication sur Instagram

Wanna live in this place 4🤞

Une publication partagée par di Savoia vittoria🇮🇹 (@vittoria.disavoia) le

Première femme héritière de l'ancien trône d’Italie

Ce pourrait être une vie presque banale… si ce n’est que Vittoria est officiellement passée première femme à pouvoir prétendre au trône d’Italie. En effet, ajoutés à ses nouveaux titres de princesse de Carignan et de marquise d’Ivrée, la sœur aînée de Luisa bénéficie d’un statut rendu possible grâce au changement des règles dynastiques dont Emmanuel-Philibert est à l’origine. Comme l’explique le site «Histoires royales», il a été mis fin à la loi salique, qui empêche les femmes d’accéder au pouvoir. Les filles d'Emmanuel-Philibert peuvent donc à présent prétendre à sa succession. L’abolition de cette loi, décidée le 28 décembre dernier par le prince Victor-Emmanuel (père d’Emmanuel-Philibert), promeut en effet l’égalité des droits entre hommes et femmes au sein de la maison royale de Savoie.

Un bouleversement dans «l’air du temps»

Une annonce qui a créé une onde de choc en Italie, mais que le prince Victor-Emmanuel de Savoie - grand-père de Vittoria et fils du dernier roi d’Italie Humbert II - a tenu à justifier dans un document officiel publié en janvier dernier. Il y voit «l’évolution naturelle de la société d’aujourd’hui», un changement correspondant à «l’air du temps» qui met un terme à «toute forme de discrimination entre les personnes». Lors de ses vœux du Nouvel An, il expliquait encore, concernant ses petites filles: «Étant donné les responsabilités croissantes qu’elles seront bientôt appelées à vivre, je voudrais qu’elles soient pleinement conscientes de leur rôle et du patrimoine historique et dynastique dont elles vont hériter».

Voir cette publication sur Instagram

🧝‍♀️

Une publication partagée par di Savoia vittoria🇮🇹 (@vittoria.disavoia) le

De lourdes responsabilités?

En tant que première fille pouvant accéder au pouvoir, Vittoria porte déjà sur ses épaules de nombreux espoirs. Ses parents aussi n’ont pas tardé à exprimer leur joie de voir les choses ainsi évoluer: «Nous sommes très heureux pour nos filles en tant que parents. Et Vittoria est très touchée de la confiance que son grand-père lui témoigne. Elle se retrouve face à cette future responsabilité avec tout le sérieux qui la caractérise malgré son jeune âge», a confié Clotilde Courau au magazine «Point de vue».

«J’ai été impressionné par l’ampleur que cette annonce a provoquée en Italie. Le soir de l’officialisation, Vittoria est venue me voir et m’a dit : ‘Papa, je ne m’attendais pas à tout ça, quelle responsabilité! Il faut que j’étudie encore davantage, il faut que je sois prête!’», a de son côté confié Emmanuel-Philibert. Bien entourée par une famille aimante et respectueuse du protocole, la jeune princesse Vittoria devrait être en mesure de réunir toutes les qualités nécessaires…

Voir cette publication sur Instagram

🐆🐆

Une publication partagée par di Savoia vittoria🇮🇹 (@vittoria.disavoia) le

Retour à la page d'accueil