Spike Lee est contre la réouverture des cinémas en Georgie

CoverMedia

24.4.2020 - 13:10

92nd Academy Awards held at the Dolby Theatre - Arrivals Featuring: Spike Lee Where: Los Angeles, California, United States When: 09 Feb 2020 Credit: Adriana M. Barraza/WENN/Cover Images
Source: Adriana M. Barraza/WENN/Cover Im

Le gouvernement de Georgie a annoncé un début de déconfinement de l’Etat américain en autorisant la réouverture des établissements non essentiels, dont les cinémas, sans pour autant tester la population. Une folie selon Spike Lee, comme il l’a expliqué à Vanity Fair.

Spike Lee est catégorique : mettre fin au confinement sans tester la population est une hérésie. Brian Kemp, le gouverneur de Georgie aux Etats-Unis, a annoncé la réouverture des établissements non essentiels à partir du 27 avril dans son Etat, dont les cinémas, et assouplir le confinement de la population.

Une annonce qui pourrait faire plaisir au réalisateur de BlackKklansman, mais ce dernier pense aux citoyens avant son propre business. « Ouvrir les cinémas maintenant ? Hors de question. J’ai beaucoup d’autres films à faire, mais je ne joue pas à la roulette russe avec la seule vie que j’ai. DES TESTS, DES TESTS et encore plus de TESTS », a-t-il répondu, par e-mail, à Vanity Fair.

Spike Lee n’est pas le seul de l’industrie du cinéma à s’insurger contre la gestion du déconfinement alors que les Etats-Unis sont le pays au monde le plus affecté par la pandémie à ce jour. Armando Iannucci, le créateur de Veep, a fait part de sa vive désapprobation. « Je voudrais que ça soit clair : je n’approuve aucunement la diffusion de mes films dans les cinémas américains avant d’être certain que le virus est vaincu. Donc je n’approuve pas que La Mort de Staline soit diffusé dans les cinémas américains avant le 29 mai. C’est tout simplement trop tôt », a-t-il écrit sur Twitter.

Les responsables de IFC Films, le distributeur du long-métrage, ont annoncé mettre à disposition gracieusement 200 films de leur catalogue aux cinémas indépendants à leur réouverture. Les cinémas risquent en effet de n’avoir rien à proposer aux spectateurs, tous les films devant sortir à cette période ayant été repoussés. Les prochaines grandes sorties de films ne sont pas prévues avant juillet, avec Tenet de Christopher Nolan et la version en live-action de Mulan des studios Disney.

L'Etat de Georgie n'est pas le seul à entamer un déconfinement. Donald Trump a demandé, sur Twitter, à ce que le Minnesota, la Virginie et le Michigan (trois Etats démocrates) mettent fin au confinement et rouvrent les établissements non essentiels pour relancer l'économie. Le président américain a également apporté son soutien aux manifestants qui réclament le droit de sortir et reprendre une activité. En Europe, le déconfinement se prépare également, notamment en France. Emmanuel Macron a annoncé la date du 11 mai pour rouvrir certaines écoles, mais pas les établissements de loisir.

D'après une étude d'Harvard, les Etats-Unis auraient besoin de réaliser entre 500.000 et 700.000 tests par jour pour envisager un déconfinement sans risque sanitaire pour la population. Selon le Covid Tracking Project, 146.000 dépistages par jour sont effectués pour l'instant. En France, d'après le site Cascoronavirus.fr, 145.090 tests de dépistage du covid-19 ont été réalisés. Emmanuel Macron a expliqué dans sa dernière allocution annonçant le début du déconfinement que « tester toutes les Françaises et tous les Français, cela n'aurait aucun sens ».

Retour à la page d'accueil

CoverMedia