People

Tyrese Gibson : c’est la faute des médicaments

CoverMedia

12.11.2017 - 13:10

Covermedia

Tyrese Gibson a expliqué sur Instagram que ses coups de colère sur les réseaux sociaux étaient liés à une mauvaise prescription. Le comédien de Fast & Furious vient de traverser une mauvaise passe.

Tyrese Gibson a expliqué que ses récentes dérives sur les réseaux sociaux étaient liés à une prescription de mauvais antidépresseurs. Le comédien a publié plusieurs messages alarmants ces dernières semaines sur Instagram. Dans certains, il évoquait son procès contre son ex-femme, Norma, qui réclame la garde de leur fille de 10 ans, Shayla. Dans d’autres, il attaquait Dwayne Johnson qui, d’après lui, serait en train de ruiner la saga Fast & Furious en se l’accaparant.

Samedi, il est à nouveau passé par Instagram, mais cette fois, pour s’excuser auprès de ses fans de son comportement récent qui, d’après lui, serait un effet secondaire du traitement qu’il suivait. « Je veux que vous sachiez qu’aujourd’hui, je ne bois pas, je ne fume pas, et je ne me drogue pas, a-t-il écrit pour accompagner la photo d’un médicament qu’il prend. On m’a conseillé d’aller voir plusieurs thérapeutes et psychiatres, ce que j’ai fini par faire, et on m’avait conseillé un médicament, qui apparemment fonctionne bien chez d’autres, mais a eu l’effet inverse désiré chez moi, ce qui explique mes dérapages récents. »

Tyrese Gibson a précisé que son état de stress actuel ne l’aidait pas, mais maintenant qu’il a trouvé la source de ses coups de colère et de ses dépressions régulières, elles ne devraient plus se manifester. « Je suis clean maintenant, j’évacue ce médicament de mon système et je suis prêt à repartir à 100% », a-t-il ajouté en s’excusant à nouveau platement de son comportement. Il a tout de même fini par évoquer à nouveau le procès qui l’oppose à son ex-femme, mais en des termes un peu plus posés que ces derniers temps. « S’il vous plaît les gars, comprenez que ce n’est pas le chanteur ou le comédien qui vous parle, mais le père de Shayla. Ceci ne compromettra pas le procès… Je parle de transparence et d’honnêteté, mais c’est surtout un conseil. Suivez les recommandations de professionnels quand vous avez besoin de médicaments, surtout ceux qui touchent à votre cerveau », a fini par écrire Tyrese Gibson, désormais prêt à affronter les avaries de la vie plus sereinement.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia