Sur blue Cinéplay

Nos 3 séries coups de cœur LGBT+ 

Elvire Küenzi

7.6.2022

En juin, nous fêtons la diversité ! Pour se faire, nous avons sélectionné pour vous les meilleures séries à dévorer grâce à Swisscom. Prêts ? C’est parti !

Cette production espagnole fait la part belle à l’amour et raconte l’histoire de Luisita et Amelia.
blue Cinéplay

Elvire Küenzi

7.6.2022

« The L World : Génération Q »

Après le succès de « The L World » dont la 6ème saison s’était terminée en 2009, l’aventure se poursuit dix ans après ! Bye bye West Hollywood et bonjour Silver Lake à Los Angeles. Comme vous le savez peut-être, les intrigues tournent principalement autour des amours de personnes lesbiennes, bisexuelles ou transgenres, une thématique mise en avant qui représente une belle évolution sociétale tan le milieu audiovisuel avait tendance à l’oublier jusque-là. Grâce à la série, une partie de la population a enfin pu s’identifier aux problématiques auxquelles elle était confrontée.

Bette, Shane et Alice, les héroïnes de la première volée, ont de nouveaux défis à relever au cours des saisons qui composent cette suite. La première brigue le poste de maire tandis que la dernière anime sa propre émission de télévision. On y parle évidemment d’amitié, de sexe, de couple et de sentiments et on y aborde les difficultés et la complexité de la vie lesbienne.

Créée par Ilene Chaiken et Kathy Greenberg, la série met en scène des actrices talentueuses comme Jennifer Beals, Katherine Moennig, Leisha Hailey.

« Work in progress »

Bienvenue à Chicago dans la vie d’Abby ! Âgée de 45 ans et mal dans sa peau, notre héroïne qui se définit comme « grosse lesbienne queer » tente de se dépatouiller avec son profond désespoir et son anxiété. Heureusement, celle-ci va faire une rencontre qui va bouleverser sa vie, celle d’un jeune homme trans.

Sortie tout droit de la tête d’Abby McEnany, la série est inspirée de sa propre vie et fait la part belle à une improvisation scénaristique. Ce côté naturel apporte une belle originalité à l’ensemble et fait de cette comédie une fiction qui mêle profondeur et moments comiques.

Ce qu’on y trouve ? Une réflexion sur les troubles dépressifs, un ton caustique et des répliques culte plutôt franches et brutes de décoffrage.

A la barre, on a la chance de profiter du talent de Lilly Wachowski qui mène sa barque comme un marin aguerri ! Quand on sait qu’elle a réalisé la saga « Matrix » et que les questions de féminisme et de transidentité lui sont chères, on peut plonger dans « Work in progress » les yeux fermés.

« Luimelia »

Cette production espagnole fait la part belle à l’amour et raconte l’histoire de Luisita et Amelia. Ces deux jeunes milléniales partagent leurs difficultés et leurs réflexions par rapport à leurs expériences, ce qui permet d’aborder des thèmes comme la visibilité des personnes LGBT, le féminisme ou encore les réseaux sociaux et leur rôle à l’heure actuelle.

Des épisodes courts, de la fraîcheur, du dynamisme, « Luimelia » est une série amusante qui sort des clichés du genre. Le plus ? Le duo formé par les actrices Paula Usero et Carol Rovira fonctionne à merveille et leur complicité crève l’écran.

Le scénario est agréable et pétillant comme un bonbon acidulé et l’humour apporte une dose de sucre qu’on prend un plaisir fou à déguster.

La série est un spin-off de la télénovela à succès « Amar es para siempre ». À la suite de l’attachement particulier de la communauté LGBT au couple de Luisita et Amelia, les producteurs ont décidé de leur offrir leur propre série. On ne peut que les féliciter de cette décision !

Rédactrice pour différents journaux suisses, blogueuse et passionnée des mots, Elvire Küenzi adore les séries (elle est tombée dans le chaudron magique en regardant Sex and the City et n'en est jamais ressortie)! Elle écrit aussi des romans girly en mangeant des marshmallows et en sirotant des cocktails (avec modération, bien sûr).