Films de montagne

Début du FIFAD: à vivre sur place aux Diablerets ou en ligne

ll, ats

7.8.2021 - 15:03

Le Festival international du film alpin des Diablerets (FIFAD) s'est ouvert samedi. Une cinquantaine de films sont à l'affiche jusqu'au 14 août. A découvrir sur place ou depuis chez soi, grâce à une nouvelle plateforme en ligne.

ll, ats

7.8.2021 - 15:03

Avec sa nouvelle plateforme en ligne, le FIFAD espère toucher un nouveau public, explique sa directrice opérationnelle Solveig Sautier (archives).
ATS

La nouvelle interface numérique permet de visionner la quasi-intégralité de la programmation durant tout le festival. Les films sont mis en ligne une heure après leur projection en salle. Et ils le resteront jusqu'à la fin du FIFAD plus un jour, soit jusqu'au 15 août, explique Solveig Sautier, directrice opérationnelle.

«C'est un virage numérique que nous devions faire un jour. Sans le Covid, cela aurait pris un peu plus de temps», observe Mme Sautier.

Elargir son audience

Le festival espère ainsi consolider et élargir son audience. «Nous voulons tout d'abord fidéliser notre public. Dans la situation sanitaire actuelle, certains ne viendront pas. C'est pour eux une possibilité de voir les films quand même», explique Mme Sautier.

Les organisateurs aimeraient aussi toucher un nouveau public, peut-être plus éloigné, en Suisse alémanique, au Tessin ou en France. «Cela pourrait leur donner envie de venir l'année prochaine. De plus en plus de films sont sous-titrés, ce qui nous permet de franchir les barrières linguistiques», ajoute la responsable.

Cette année, entre 20% et 25% des films sont sous-titrés. Le FIFAD espère passer à 50% dès l'année prochaine. En plus du français, l'idéal serait de proposer les films aussi en allemand, en anglais voire en italien. «On doit procéder par étapes», note Mme Sautier.

En partie gratuit

Sur la plateforme digitale, les films coûtent trois francs, et divers forfaits sont possibles. Certaines oeuvres, accessibles gratuitement en salle, le sont aussi en vidéo à la demande (VOD). «On a la même politique tarifaire. Ce qui est gratuit au FIFAD l'est aussi en ligne», explique la directrice opérationnelle.

Depuis samedi, on peut découvrir en ligne «Le Temps d'une vie», un documentaire consacré à l'animal emblématique des Alpes, le bouquetin. Le film raconte l'histoire d'un vieux mâle dans le parc national du Grand Paradis, en Italie. Il est le résultat de sept ans de tournage, avec des images exceptionnelles, promet le FIFAD.

Sur place, aux Diablerets, le certificat Covid sera obligatoire pour assister aux projections. Il sera possible de faire un test rapide gratuit à l'entrée du festival. «Même si nous encourageons les festivaliers à le faire avant, pour éviter les files d'attente», note Mme Sautier.

ll, ats