La Libanaise Mounia Akl décroche le reflet d'or du GIFF

tb, ats

13.11.2021 - 19:40

Le Geneva International Film Festival (GIFF) a décerné samedi le Reflet d'Or du meilleur long-métrage à «Costa Brava, Lebanon» de la réalisatrice Mounia Akl. Malgré une situation pandémique encore compliquée, la manifestation a retrouvé son public avec plus de 30'000 festivaliers.

tb, ats

13.11.2021 - 19:40

Director Mounia Akl poses for portraits for the film 'Costa Brava' during the 78th edition of the Venice Film Festival in Venice, Italy, Monday, Sept. 6, 2021. (AP Photo/Domenico Stinellis)
«Costa Brava, Lebanon», de Mounia Akl, raconte l'histoire d'une famille qui se réfugie dans un chalet de montagne pour fuir la pollution et le malaise social de Beyrouth.
KEYSTONE

«Costa Brava, Lebanon» raconte l'histoire d'une famille qui se réfugie dans un chalet de montagne pour fuir la pollution et le malaise social de Beyrouth. Un jour, des camions débarquent pour décharger des tas d’ordures devant la maison. Cernée, la famille va devoir repenser leur monde de demain. Ce long-métrage est un huis-clos familial intense.

La créatrice danoise Mette Heeno décroche le reflet d'or dans la catégorie des séries avec Snöänglar (Snow Angels). Le jury a apprécié cette série féministe et cérébrale qui se déroule en Suède. Avec un réalisme cru, Mette Heeno mélange une enquête policière avec des portraits de femmes.

Oeuvres immersives

Le reflet d'or de la meilleure oeuvre immersive revient à la productrice coréenne Gina Kim pour «Tearless». Cette oeuvre plonge le public dans un camp de détention pour travailleuses du sexe. Une mention spéciale a été octroyée à «Liminal Lands» du Danois Jakob Kudsk Steensen. Tous les reflets d'or sont dotés de 10'000 francs.

Le parc d’installations immersives Territoires virtuels a connu un franc succès soulignant l’intérêt grandissant du public pour cette forme artistique, ont relevé les organisateurs dans un communiqué. Le public a pu expérimenter en première mondiale des oeuvres numériques comme «Les Marionnettes de Paul Klee» de Martin Charrière ou «La Légende de Kami» du studio apelab.

Nombreux invités

Le GIFF 2021 a été marqué par la présence du cinéaste italien Luca Guadagnino, de l'actrice française Adèle Haenel et du réalisateur et auteur de BD française Riad Sattouf. Le Festival se termine dimanche avec la performance «Kwai Shing Estate» du photographe suisse Pascal Greco et de la musicienne new-yorkaise Lea Bertucci.

Après l'annulation de l'édition 2020, cette 27e édition était la première concoctée par la nouvelle directrice Anaïs Emery. Malgré les contraintes sanitaires, le public a répondu présent. Le cap des 30'000 festivaliers a été franchi samedi matin. La 25e édition en 2019 avait atteint un record avec 38'000 festivaliers.

tb, ats