NBA : un documentaire sur Magic Johnson bientôt sur Apple TV+

AFP

5.11.2021 - 00:03

Le basketeur américain de légende, Earvin "Magic" Johnson, lors des All Star Game de NBA, à Chicago le 16 février 2020
GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives

La plateforme de streaming Apple TV+ a annoncé jeudi qu'elle diffusera un documentaire sur la carrière et la vie du basketteur américain de légende Earvin «Magic» Johnson, qui avait bouleversé le monde du sport en annonçant sa séropositivité en 1991, en pleine gloire.

AFP

5.11.2021 - 00:03

La plateforme de streaming Apple TV+ a annoncé jeudi qu'elle diffusera un documentaire sur la carrière et la vie du basketteur américain de légende Earvin «Magic» Johnson, qui avait bouleversé le monde du sport en annonçant sa séropositivité en 1991, en pleine gloire.

Ce documentaire en quatre parties, dont la date de diffusion n'a pas été précisée, retracera la vie du champion «depuis ses débuts modestes à Lansing, dans le Michigan, jusqu'à ses 5 titres en NBA avec les Lakers de Los Angeles», comment «il a modifié le discours sur le VIH» et comment «il est devenu un militant et un entrepreneur à succès», a indiqué Apple TV+.

Le projet avait d'abord été annoncé comme un film documentaire en juin 2020 sur le site américain Variety, quelques semaines après le carton d'audience sur ESPN et Netflix de «The Last Dance», la série documentaire sur l'épopée des Chicago Bulls de Michael Jordan dans les années 90.

A l'instar de «F1: Drive to survive» (Netflix), les séries ou documentaires sportifs sont devenus incontournables sur les plateformes de streaming.

Génie du basket qui révolutionna le poste de meneur, Magic Johnson a bouleversé le monde du sport, et au-delà, en annonçant sa séropositivité en 1991, alors qu'il était en pleine gloire avec les Lakers.

Il a ensuite utilisé sa notoriété pour convaincre le plus grand nombre de se protéger face aux risques de contamination du VIH.

arb/bpa

Le basketeur américain de légende, Earvin «Magic» Johnson, lors des All Star Game de NBA, à Chicago le 16 février 2020

AFP