Elise Lucet ne se laisse pas intimider par Strauss-Khan 

Covermedia

7.10.2021 - 14:26

Elise Lucet et Linda Bendali ont été attaquées par Dominique Strauss-Kahn sur la base de la bande-annonce pour l’émission «Cash Investigation» sur son implication dans le scandale des Pandora Papers, qui sera diffusée aujourd’hui jeudi 7 octobre (21) sur France 2. Les journalistes ont démonté son accusation auprès de puremedia.com.

Covermedia

7.10.2021 - 14:26

La journaliste de «Cash investigation» en a vu d'autres. Elle n'est pas impressionnée par Dominique Dtrauss-Khan.
KEYSTONE

Élise Lucet est connue pour ne pas se laisser impressionner par quiconque et ce n’est pas Dominique Strauss-Khan, impliqué dans le scandale des Pandora Papers, qui va commencer à la faire trembler. Celui-ci, après avoir découvert la bande-annonce de l’enquête de plusieurs mois qui sera présentée dans «Cash Investigation» le jeudi 7 octobre (21) sur France 2, a publié un tweet dénonçant des «mensonges».

«Quand la méchanceté devient mensonge. Vos équipes de professionnels auraient pu vérifier que je suis résident fiscal marocain depuis 2013 et que j’y paye mes impôts à hauteur de 23,8% de mes bénéfices, soit 812.000 euros pour les années 2018, 2019 et 2020», a-t-il écrit.

Aussi Lise Lucet a-t-elle répondu, avec Linda Bendali – la journaliste qui a mené les investigations. Elles ont repris, auprès de puremedia.com, point par point, les allégations de l’ancien ministre et toujours homme d’affaires.

Un tacle bien placé

Elles mettent en évidence que l’ex-ministre des Finances français feint de confondre des impôts qui n’ont rien à voir entre eux et mélange allègrement les périodes. « Dans son tweet, il additionne deux impôts qui n’ont absolument rien à voir : les impôts sur les revenus et les impôts sur les sociétés. Puis il mélange les périodes. Il a additionné les 15% d’impôts sur les revenus avec les 8,75 sur les sociétés, qu’il paye uniquement depuis 2018 », expliquent-elles.

Les journalistes terminent leur démonstration par un tacle envers l’ancien patron du FMI, que l’on a longtemps présenté comme «le meilleur économiste de France» : «Bizarre de la part d’un économiste de haut rang».



«Pandora Papers» est le nom de code d’une enquête mondiale menée par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), sur l’évasion fiscale et les paradis fiscaux. De nombreuses personnalités politiques, du monde des arts et du sport et des hommes d’affaires du monde entier y sont mêlés. En se basant sur des documents confidentiels, Cash Investigation a mené une enquête sur, notamment, une des sociétés de Dominique Strauss-Khan basée au Maroc. Cette « délocalisation » lui permet de s’acquitter d’un impôt de 8,75% contre 33,13% en France, souligne Le Figaro.

Covermedia