Tom Selleck regrette son film avec Marlon Brando

Covermedia

21.4.2021 - 11:35

Tom Selleck
Covermedia

Tom Selleck regrette d'avoir joué dans le film «Christophe Colomb: La Découverte» aux côtés de Marlon Brando. Comme il l'a expliqué dans le «Drew Barrymore Show», c'était un navet qui l'a obligé à s'éloigner de sa fille malade.

Covermedia

21.4.2021 - 11:35

Tom Selleck a pris au sérieux l'équilibre entre sa carrière et sa vie de famille après une expérience cinématographique désastreuse avec Marlon Brando. La star de «Magnum» venait de terminer un film sur le thème du baseball au Japon quand on lui a offert un rôle dans le film d'aventure historique de 1992, «Christophe Colomb: La Découverte» qui l'éloignerait à nouveau de sa femme Jillie et de sa fille Hannah.

Il s'était néanmoins senti obligé d'accepter car il jouerait aux côtés de l'acteur légendaire, Marlon Brando. «En fait, ce n'était pas un très bon scénario et ça s'est avéré être un mauvais film, a-t-il expliqué lors d'une apparition dans «The Drew Barrymore Show» J'étais tellement ravi à l'idée de travailler avec Marlon Brando, j'ai juste dit: «Il faut que je le fasse». Ma fille a attrapé une pneumonie avant mon départ, donc je suis resté autant de jours que possible avant d'aller à Madrid, où nous allions tourner. Elle était sortie de l'hôpital le jour de mon départ, mais cela m'a vraiment dérangé. Je ne sais pas si c'est une question d'ego, mais c'était un travail en déséquilibre avec la vie.»

L'acteur s'est finalement rendu compte que faire le film ne valait pas le temps passé loin de sa famille et il a donc décidé de prendre une pause. «Je suis allé faire le film et il ne valait pas vraiment la peine d'être fait, franchement. Je pense que Marlon était vraiment là pour empocher 5 millions de dollars pour deux semaines (de travail) et cela m'a dérangé. J'ai donc pris un an de congé et un an de repos s'est transformé en trois», a-t-il expliqué. Le film a été un échec critique et commercial et Tom Selleck a reçu le Golden Raspberry Award du pire acteur dans un second rôle.

Covermedia