Visions du Réel se déploie à nouveau en ligne

ATS

8.4.2021 - 10:43

Le festival Visions du Réel de Nyon (VD) présentera 143 films documentaires du 15 au 25 avril. Ils seront montrés en ligne, sauf assouplissement de dernière minute des mesures sanitaires.

ATS

8.4.2021 - 10:43

«Nous serons prêts à tout moment pour basculer sur un festival en présentiel», a indiqué jeudi le président de la manifestation, Raymond Loretan, lors d'une conférence de presse. Il a rappelé que le Conseil fédéral devrait faire ses prochaines annonces le 14 avril, soit la veille de l'ouverture du festival.

L'ancien ambassadeur a expliqué que le festival pouvait s'appuyer sur son expérience de 2020, lorsqu'il avait dû se redéployer dans l'urgence sur la toile. «Nous étions le premier festival à le faire. Aujourd'hui, nous voulons rester des pionniers et montrer un chemin de sortie de crise pour la culture», a-t-il dit.

Après avoir comptabilisé 60'500 visionnements en ligne en 2020, Visions du Réel souhaite rester accessible au plus grand nombre. Les films seront disponibles durant 72 heures dans la limite des places disponibles (500 visionnements par film). Ils seront lancés à trois moments dans la journée. Des parcours thématiques seront proposés pour permettre au public de s'y retrouver dans la sélection.

Concernant le prix, les spectateurs pourront choisir entre un accès unique à 5 francs par film ou un abonnement illimité à 25 francs. Une assistance technique par téléphone est prévue pour les personnes qui rencontreraient des problèmes avec la plateforme.

Sous réserve de l'évolution sanitaire, certains événements «physiques» sont aussi programmés, avec notamment des projections pour les écoles et dans les EMS. Les organisateurs sont aussi en train d'évaluer la possibilité de faire venir à Nyon certains professionnels, notamment des réalisateurs.

Film suisse en ouverture

Au niveau de la programmation, les 143 films sélectionnés sont issus de 58 pays et réalisés à 41% par des femmes. Ils ont été retenus parmi 3000 inscriptions, un chiffre stable en dépit de la crise du coronavirus.

Côté suisse, le programme compte 26 (co)productions. Le festival s'ouvrira d'ailleurs avec le premier long métrage de la Lausannoise Marie-Eve Hildbrand, intitulé «Les Guérisseurs» et consacré au monde de la santé.

Cette soirée inaugurale doit se dérouler en présence notamment du conseiller fédéral Alain Berset et de la ministre vaudoise de la culture Cesla Amarelle. A noter aussi que, pour la première fois, la RTS diffusera le film d'ouverture.

Eclectisme

Même si la pandémie a constitué «une inspiration très fertile», le Covid-19 ne l'emporte pas dans le contenu des films, a relevé la directrice artistique Emilie Bujès. Elle s'est réjouie d'une sélection «puissante et éclectique», qui mise sur une certaine subjectivité plutôt que sur une volonté de tout expliquer. «Le point de vue personnel des réalisateurs reste l'un des traits saillants du festival», a-t-elle dit.

Comme déjà annoncé, Emmanuel Carrère est l'invité vedette de cette 52e édition, même si sa présence à Nyon n'est pas encore certaine. L'écrivain français, également cinéaste et scénariste, recevra le Prix d'honneur (anciennement Maître du Réel). Il montrera son documentaire «Retour à Kotelnitch», animera une masterclass et présentera, dans le cadre d'une carte blanche, plusieurs films du réel qui l'ont marqué.

Des ateliers seront aussi consacrés durant le festival à la réalisatrice mexicaine Tatiana Huezo et à son homologue italien Pietro Marcello. Visions du Réel continuera parallèlement de proposer son volet «Industry», une plateforme qui met en réseau et sélectionne des projets à toutes les étapes de leur développement.

https://www.visionsdureel.ch/