Une nouvelle direction pour Boulimie

13.9.2019 - 11:00, ATS

Le théâtre Boulimie fait partie de la scène culturelle romande depuis de nombreuses années. C'est en 1970 qu'il a pris ses quartiers à Lausanne, mais ses premiers pas ont été réalisés quelques années plus tôt par des étudiants de l'Université de Lausanne (archives).
Source: KEYSTONE/STR

Le théâtre Boulimie à Lausanne ne sera plus dirigé par le tandem formé de Frédéric Gérard et Kaya Güner. Cette saison sera encore assurée par le premier puis une nouvelle direction prendra le relais.

A la tête de l'institution depuis 2013, les deux hommes ont tenu à mettre un terme à leur collaboration, indique un communiqué du théâtre diffusé jeudi soir. Outre la direction unique, Frédéric Gérard assumera la création de spectacles jusqu'au terme de cette saison, et ce «conformément à une proposition de Kaya Güner».

S'agissant de la suite, la direction sera mise au concours ces prochains jours et l'entrée en fonction est prévue dans le courant du premier semestre 2020. La nouvelle direction assumera la planification artistique et la prise en charge du théâtre dès 2020-2021. Le communiqué précise que la situation financière de l'institution est saine.

Excellent travail

Pour le Conseil de fondation, le travail artistique réalisé par le duo ces dernières années est «excellent». «Il a, durant ces six dernières saisons, contribué à la diversité et à la vitalité de la scène romande», peut-on lire.

Les deux hommes avaient été nommés à ce poste il y a six ans succédant à Lova Golovtchiner et Martine Jeanneret, fondateurs du théâtre. A l'origine, Boulimie était le titre d'un spectacle de cabaret présenté à l'Université de Lausanne, puis le nom d'une troupe qui a joué pour l'Expo 64 et créé des spectacles qui ont essaimé dans toute la Suisse romande.

En 1970, Boulimie s'installe au centre de Lausanne. La vocation du lieu est «la défense et l’illustration de l’humour sous toutes ses formes».

Retour à la page d'accueil

Plus d'articles