«Ma vie, je la subis»

Une Youtubeuse française de 23 ans a décidé d'en finir

La Rédaction de blue News

23.1.2023

Atteinte de trouble dissociatif de l'identité (TDI), Olympe a annoncé il y a quelques jours sa volonté d’avoir recours au suicide assisté, précisant que ses «limites avaient été poussées à leur extrême».

La Rédaction de blue News

23.1.2023

Olympe, Lily de son vrai nom, s’est faite connaître du grand public en participant à l’émission de France 2 «Ça commence aujourd’hui», présentée par Faustine Bollaert. Invitée pour parler de sa maladie, le TDI, la jeune femme au regard perçant avait ému les internautes.

Le TDI, c'est quoi ?

  • Le Trouble dissociatif de l'identité est un trouble mental qui se caractérise par la présence chez une même personne de deux ou plusieurs «identités», ou «alters», qui prennent tour à tour le contrôle du comportement du sujet. Il survient généralement chez des personnes qui ont connu un stress ou un traumatisme intense au cours de l'enfance.

Depuis, la jeune femme de 23 ans fait régulièrement part des difficultés qui sont les siennes au quotidien avec sa dizaine d'«alters», auxquels elle a donné des prénoms (Lucie, Charlie, etc.), sur sa chaîne Youtube, Le journal d’Olympe.

Dans une vidéo postée sur son compte Instagram il y a une dizaine de jours, la jeune femme a annoncé, en pleurs, son intention d'en finir avec la vie en ayant recours au suicide assisté en Belgique, un des rares pays européens à l'autoriser, à la fin de l'année. Une terrible annonce qui a provoqué de vives réactions en commentaires.

«C'est une décision qui a été difficile à prendre. (...) Même si je suis quelqu'un de très résilient, j'ai mes limites comme tout humain et elles ont été poussées à leur extrême pendant des années. (..) Je ne dis à personne que c'est la solution, je sais très bien que je pourrais faire des thérapies, (...) mais je suis épuisée», a déclaré la jeune femme le 11 janvier dernier en vidéo, les yeux rougis.

«Je n'ai pas la famille qui compense, je n'ai pas les choses qui me font assez aimer la vie pour supporter le négatif. Je suis seule et c'est une des raisons de ma décision. Ma vie, je la subis», a-t-elle poursuivi.

La Youtubeuse a toutefois laissé entendre qu’il restait un mince espoir qu'elle renonce à l'euthanasie.

Vous avez des pensées suicidaires ou vous vous inquiétez pour un proche ? Parlez-en et faites-vous aider en contactant le 147 (pour les adolescents/jeunes) ou le 143 (pour les adultes), disponibles 24/7.