Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde

Relaxnews

3.4.2020 - 23:17

Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 qui a fait plus de 57.000 morts dans le monde.
Source: Relaxnews

Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 qui a fait plus de 57.000 morts dans le monde.

Le nombre des cas de contamination par le nouveau coronavirus a dépassé le million (plus de 1.082.470), parmi lesquels au moins 57.474 décès, dans 188 pays et territoires au total, selon un comptage réalisé par l'AFP à partir de sources officielles vendredi à 19H00 GMT.

L'Italie a officiellement enregistré 14.681 morts, l'Espagne 10.935, les États-Unis 6.699 morts et la France 6.507 morts.

La pandémie menace de pénuries des centaines de millions de personnes dans le monde, majoritairement en Afrique, qui dépendent des importations de denrées alimentaires et des exportations pour les payer, a prévenu l'ONU.

D'après la Banque asiatique de développement, la pandémie pourrait coûter de 2.000 à 4.100 milliards de dollars à l'économie mondiale, soit entre 2,3% et 4,8% du PIB mondial.

L'économie américaine a souffert en mars des premiers effets de la crise avec un taux de chômage bondissant à 4,4% et 701.000 emplois détruits, a indiqué le département du Travail.

L'Amérique latine entre dans une période de «profonde récession» économique, selon une agence onusienne. -

Au moins 3,9 milliards de personnes, soit la moitié de la population mondiale, sont appelées ou contraintes à rester confinées chez elles pour lutter contre la propagation du Covid-19 dans plus de 90 pays ou territoires, selon un comptage de l'AFP.

La Thaïlande est la dernière nation en date à avoir rejoint ce groupe ce vendredi, en instaurant un couvre-feu nocturne.

Singapour va fermer écoles et entreprises et a demandé aux habitants de rester chez eux.

La Turquie a annoncé un confinement pour les moins de 20 ans et isolé ses grandes villes. Les plus de 65 ans et les malades chroniques faisaient déjà l'objet d'un confinement obligatoire.

Aux Etats-Unis, le directeur de l'Institut national des maladies infectieuses et conseiller de Donald Trump sur l'épidémie, a évoqué des informations indiquant que «le virus peut en réalité se transmettre quand les gens ne font que parler, plutôt que seulement lorsqu'ils éternuent ou toussent».

Un immense hôpital de campagne a ouvert dans un centre de conférence londonien. D'une capacité initiale de 500 lits, il pourra atteindre 4.000 lits, soit l'équivalent de dix hôpitaux classiques. 

Aux Etats-Unis, des milliers de lits d'hôpitaux sont en train d'être installés dans des centres de conventions, des salles sportives et des parkings.

Une commande de 200.000 masques de protection destinés à la police de Berlin a été «confisquée» à Bangkok, ont affirmé les autorités berlinoises, qui soupçonnent une intervention américaine.

Des présidents de région françaises avaient déjà accusé des Américains de «surenchérir» et de les priver de masques que la Chine se serait engagée à vendre à la France, Washington démentant toute intervention de l'Etat fédéral.

Les dernières données officielles en Allemagne donnent «un peu d'espoir», a déclaré la chancelière Angela Merkel, jugeant toutefois prématuré un assouplissement des mesures de restrictions.

Pour le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, «le pire est à venir» dans les pays en conflit. Il a relancé son appel à des cessez-le-feu partout dans le monde.

La reine Elizabeth II s'exprimera dimanche, sa quatrième intervention extraordinaire en 68 ans de règne.

En France, le gouvernement a annulé les épreuves du baccalauréat, avec un examen qui reposera uniquement sur le contrôle continu.

Retour à la page d'accueil

Relaxnews