Emploi

Adecco rachète le français Qapa

al

7.9.2021 - 09:52

Le géant du travail intérimaire Adecco a annoncé mardi le rachat du français Qapa pour un montant initial de 65 millions d'euros (70,6 millions de francs). L'opération permet au groupe zurichois de se renforcer dans l'offre d'emploi numérique.

al

7.9.2021 - 09:52

Selon Adecco, le marché français des offres d'emplois entièrement numérisées a été multiplié par huit ces dernières années à environ 350 millions d'euros (archives).
Selon Adecco, le marché français des offres d'emplois entièrement numérisées a été multiplié par huit ces dernières années à environ 350 millions d'euros (archives).
ATS

Hormis le montant initial, le contrat prévoit un complément de prix ("earn out") s'étalant jusqu'à fin 2023 et qui sera payé en quatre tranches en fonction d'objectifs de chiffre d'affaires et de rentabilité, a précisé le groupe zurichois dans un communiqué.

Pour le patron d'Adecco, Alain Dehaze, ce rachat représente «une étape importante» permettant au groupe suisse de renforcer son offre dans le placement de personnel sur internet. Selon Adecco, le marché français des offres d'emplois entièrement numérisées a été multiplié par huit ces dernières années à environ 350 millions d'euros.

Qapa se décrit comme une plateforme de mise en relation automatique et entièrement numérique entre candidats et recruteurs pour des postes d'intérimaires en France dans tous les secteurs économiques. L'entreprise parisienne revendique 4,5 millions de candidats inscrits sur son site internet et plus de 500 entreprises clientes.

CA annuel: 45 millions

Qapa, qui compte une soixantaine d'employés, a dégagé un chiffre d'affaires annuel de 45 millions d'euros sur son exercice clos fin juin.

L'opération doit être clôturée à la fin du troisième trimestre et la valeur économique ajoutée (Eva) doit être positive dès 2023, a précisé Adecco dans un communiqué. Les synergies dégagées par cette acquisition devraient être «importantes», notamment au niveau de la marge d'exploitation (Ebita) à partir de 2022.

Avec l'acquisition début août du français BPI Group et la vente des activités de conseil juridique aux Etats-Unis, Adecco table sur «un petit apport net de liquidités».

Dans l'immédiat, cette transaction n'avait que très peu d'impact sur l'action Adecco. A 09h36, la nominative faisait quasiment du surplace (-0,04%) à 51,36 francs alors que l'indice de référence SLI reculait de 0,21%.

al