Allianz démarre fort en 2021 et confirme ses objectifs

afp

12.5.2021 - 07:56

Allianz a vu son bénéfice bondir de plus de trois quarts en rythme annuel au premier trimestre, malgré une légère contraction de ses recettes à mettre sur le compte notamment de l'assurance voyage. (archives)
ATS

L'assureur allemand Allianz a publié mercredi un bénéfice net au premier trimestre en forte hausse annuelle. Relativement épargné par l'impact des catastrophes naturelles et de la pandémie de Covid-19, le groupe a dans la foulée confirmé ses prévisions pour l'année.

afp

12.5.2021 - 07:56

De janvier à mars, le bénéfice net part du groupe a augmenté de 83,4% à 2,57 milliard d'euros (2,8 milliards de francs) et le résultat opérationnel (Ebit), à 3,33 milliards d'euros, en hausse de 44,8%, a été soutenu par toutes les divisions couvrant l'assurance dommages, la branche vie-santé et la gestion d'actifs. L'Ebit dégagé a dépassé les attentes du panel d'analystes sondés par Factset, qui tablait sur 3,03 milliards d'euros.

Les ventes ont reculé sur un an de 2,6%, à 41,4 milliards d'euros, en raison de moindres primes engrangées par la filiale spécialisée dans l'assurance voyage Allianz Partners, ainsi que sur les marchés en Grande-Bretagne et en Allemagne, tandis que l'assurance crédit Euler Hermès a relevé la tête. Les actifs sous gestion pour compte de tiers ont augmenté de 63 milliards d'euros à 1.775 milliards d'euros au premier trimestre 2021 par rapport à fin 2020.

«Allianz a commencé l'année avec d'excellents résultats dans tous les domaines d'activité», a déclaré Oliver Bäte, directeur général d'Allianz, cité dans le communiqué. «Il s'agit d'un début encourageant pour 2021. Il nous rend confiants que nous pouvons atteindre nos objectifs pour 2021», a-t-il ajouté.

L'assureur vise toujours sur l'année un bénéfice opérationnel de 12 milliards d'euros, avec une marge à la hausse ou à la baisse de 1 milliard d'euros. En 2020, il avait subi une baisse de son résultat net, la première en 2011, en raison de charges supplémentaires liées à la pandémie, dans la foulée des remboursements pour des annulations d'événements ou suspensions d'activités et de moindres rentrées de primes.

«Étant donné que notre activité bien diversifiée a très bien maîtrisé les défis de la pandémie, je vois clairement un retour à notre rentabilité normale», a déclaré Giulio Terzariol, directeur financier d'Allianz.

afp