Allianz relève ses objectifs et va libérer du capital

afp

3.12.2021 - 12:36

Tandis que les requêtes civiles atteignent quelque 6 milliards de dollars, le groupe n'a pas donné à ce jour d'indication sur la hauteur d'une provision comptable correspondant au règlement du litige (archives).
ATS

Le géant de l'assurance Allianz a annoncé vendredi un relèvement de ses objectifs d'ici 2024 en même temps qu'il va libérer du capital, alors qu'il reste empêtré dans un litige potentiellement coûteux aux Etats-Unis.

afp

3.12.2021 - 12:36

Le munichois vise une croissance annuelle de 5 à 7 % de bénéfice par action (EPS) lors des trois années à venir, contre 5% auparavant, et un dividende en hausse de 5% par an, a-t-il annoncé en lever de rideau d'une journée dédiée aux investisseurs.

Par ailleurs, il est parvenu à un accord dans sa branche réassurance, entre sa filiale américaine Allianz Life et des partenaires affiliés, ce qui va permettre de débloquer 3,6 milliards d'euros (un peu plus de 3,7 milliards de francs) de capital.

Le groupe a confirmé début novembre ses objectifs pour 2021, alors que la pandémie de Covid-19 n'a plus d'impact significatif sur ses comptes, mais sa priorité du moment est de clore rapidement et à un coût raisonnable un litige qui le vise aux Etats-Unis à travers sa filiale de gestion d'actifs Allianz Global Investors.

Depuis un an, le munichois fait l'objet de poursuites civiles par des fonds d'investissement américains furieux d'avoir essuyé des pertes importantes pendant la crise du coronavirus à travers des fonds structurés dénommés «Alpha», logés dans la filiale Allianz Global Investors (GI), l'un des principaux gestionnaires d'actifs au monde.

Tandis que les requêtes civiles atteignent quelque 6 milliards de dollars, le groupe n'a pas donné à ce jour d'indication sur la hauteur d'une provision comptable correspondant au règlement du litige.

La «gestion disciplinée» du capital fait partie des axes stratégiques annoncés vendredi.

Concrètement, il va s'agir de réduire l'exposition de son volumineux portefeuille de placements à des événements capables d'envoyer des ondes de choc sur les marchés financiers, comme la faillite de Lehman Brothers en 2008.

En tout, Allianz prévoit de générer «12 milliards d'euros de capitaux excédentaires par ses opérations» d'ici 2024, récoltant les fruits d'une croissance dans tous les secteurs d'activité qui incluent les branches assurance dommages, santé-vie et gestion d'actifs.

«Nous visons à déployer notre envergure mondiale comme un avantage concurrentiel pour accroître à la fois notre clientèle et nos marges», résume le patron Oliver Bäte dans un communiqué.

La Bourse appréciait ces annonces, le titre Allianz grimpant de 1,67% à 200,60 euros, faisant la course en tête du Dax en timide hausse de 0,09%.

afp