American Airlines annule plus d'un millier de vols

ATS

31.10.2021 - 03:15

La compagnie aérienne américaine American Airlines a dû annuler près d'un millier de vols depuis vendredi, à cause d'un manque de personnel déclenché par des perturbations liées à des intempéries.

Le patron d'American Airlines espère que les opérations seront rétablies "au début du mois" (image d'illustration).
ATS

ATS

31.10.2021 - 03:15

Selon le site FlightAware qui traque retards et annulations dans le ciel américain, American Airlines a annulé plus de 800 vols vendredi et samedi et prévoit encore plus de 400 annulations dimanche.

Le directeur général d'American Airines David Seymour a indiqué samedi dans une note au personnel, communiquée à l'AFP, que les difficultés avaient commencé jeudi avec des tempêtes de vents violents qui ont bloqué les capacités du hub de la compagnie à Dallas et retardé les positionnements du personnel pour les prochains vols.

Le patron de la compagnie y évoque les difficultés à trouver pilotes et personnels de vols: «avec certaines conditions météorologiques en sus, on commence à manquer de personnel car les membres d'équipages se retrouvent hors de leur calendrier de vol».

Il espère que les opérations seront rétablies «au début du mois» en annonçant le retour de 1800 personnels de vols, qui étaient en disponibilité depuis la pandémie et l'embauche de 600 autres d'ici fin décembre ainsi que celle de 4000 employés d'aéroports.

La plupart des voyageurs touchés ont pu obtenir une autre réservation pour le même jour, assure la compagnie qui opère 6700 vols quotidiens dans le monde sur 350 destinations et 50 pays.

American Airlines n'est pas la première compagnie aérienne à souffrir d'une pénurie d'effectifs depuis que la demande de voyages reprend de la vigueur avec les vaccinations et les levées de restrictions.

La semaine dernière Southwest avait du annuler plus de 2000 vols, ce qui lui avait coûté 75 millions de dollars. Les problèmes avaient été déclenchés un vendredi après-midi par des intempéries et un manque, temporaire, de contrôleurs aériens dans une zone en Floride. Mais la situation avait été rapidement aggravée par des effectifs limités et, par un effet boule de neige, a ensuite persisté sur plusieurs jours.

ATS