Biopharmaceutique

Après Morges, le groupe Incyte s'implante à Yverdon

gsi, ats

31.8.2021 - 15:16

Le groupe biopharmaceutique américain Incyte renforce sa présence en terre vaudoise. Après avoir installé l'an dernier son siège européen à Morges, il a inauguré mardi un nouveau site de production à Yverdon-les-Bains, où environ 130 personnes travailleront à terme.

gsi, ats

31.8.2021 - 15:16

Quand elle tournera à plein régime, la nouvelle usine d'Incyte à Yverdon pourra abriter 130 collaborateurs.
ATS

Située au parc technologique d'Y-Parc, la nouvelle usine consiste en un campus de 13'300 mètres carrés composé de trois bâtiments. Ils abriteront la production, les opérations techniques et les laboratoires d'analyses.

Dans la cité thermale, le groupe américain souhaite fabriquer «des ingrédients pharmaceutiques biologiquement actifs à usage commercial et clinique», précise-t-il dans un communiqué. La production sera axée sur des médicaments innovants, notamment dans la lutte contre le cancer.

A pleine capacité, le site pourra accueillir 130 collaborateurs, spécialisés dans différents domaines (fabrication, contrôle qualité, ingénierie, maintenance, etc). A Yverdon, Incyte rejoint les quelque 200 entreprises déjà installées à Y-Parc, le plus grand parc technologique de Suisse.

Health Valley

Les autorités vaudoises et yverdonnoises ont salué cette arrivée. «Elle contribue à la création d'emplois à très haute valeur ajoutée au coeur de la Health Valley et consacre ainsi davantage le canton de Vaud comme un pôle d'innovation majeur dans le domaine des sciences de la vie», a commenté Philippe Leuba, le conseiller d'Etat en charge de l'économie et de l'innovation, cité dans un communiqué.

Syndic d'Yverdon, Pierre Dessemontet s'est réjoui d'accueillir une entreprise à la pointe dans le domaine de l'oncologie qui, par ailleurs, permettra de «créer des opportunités d'emploi supplémentaires».

Basée dans le Delaware, la société Incyte emploie 1500 personnes à travers le monde. Elle a installé son siège européen en juillet 2020 à Morges, où 150 personnes sont en charge du développement clinique ainsi que des opérations techniques et commerciales.

gsi, ats