Automobile

Aston Martin accélère ses ventes et freine ses pertes en 2021

afp

23.2.2022 - 15:04

Le constructeur de voitures de luxe Aston Martin Lagonda a annoncé mercredi avoir divisé par deux ses pertes en 2021, porté par une forte accélération des ventes avec la levée des restrictions liées à la pandémie.

Le constructeur de voitures de luxe Aston Martin lancera sa première hybride rechargeable en 2024 et le premier véhicule tout électrique en 2025. (archives)
ATS

afp

23.2.2022 - 15:04

Le constructeur, qui connaissait déjà des déboires avant la crise sanitaire, avait vu ses pertes se creuser en 2020. Mais «les opérations ont repris de façon plus normale» l'an dernier, relève le constructeur préféré de James Bond dans un communiqué.

Ses ventes en volume ont ainsi progressé de 82% en 2021, avec 6172 véhicules écoulés, pour un chiffre d'affaires d'1,1 milliard de livres (1,4 milliard de francs). Sa perte nette a été divisée par plus de deux à 189,3 millions de livres.

La marque a atteint son objectif de ventes sur l'année et estime être «sur la bonne voie» pour atteindre ses objectifs pour 2024-2025: 10'000 voitures vendues, un chiffre d'affaires de 2 milliards de livres et un Ebitda de 500 millions. La marque vise au moins 6600 ventes en 2022.

Depuis son sauvetage début 2020 par le milliardaire canadien Lawrence Stroll, devenu président exécutif, le constructeur mène une nouvelle stratégie pour se positionner encore davantage comme une marque de luxe.

En route vers l'ultra-luxe

«Nous avons réussi la transition de notre modèle opérationnel vers celui d'une marque d'+ultra-luxe+, avec une demande de la clientèle bien supérieure à l'offre», s'est félicité M. Stroll, cité dans le communiqué.

Aston Martin a aussi effectué l'an dernier son retour en Formule 1 en tant que constructeur, ce qui a «considérablement augmenté l'exposition, l'attractivité et la notoriété mondiale de notre marque», a-t-il ajouté.

Malgré le goût de James Bond pour les modèles sportifs, c'est le SUV de la marque, le DBX, qui a tiré les ventes, représentant près de la moitié des voitures écoulées.

«Les efforts d'Aston Martin pour se repositionner sur le haut de gamme des voitures de luxe semblent fonctionner», estime Laura Hoy, analyste d'Hargreaves Lansdown. «C'est un grand pas dans la bonne direction» pour le constructeur «qui a souffert pendant la pandémie tout en traversant un changement de stratégie majeur».

L'analyste note cependant que l'électrification des modèles de la marque «a été lente à démarrer» et reste «loin derrière de nombreux concurrents».

Aston Martin, qui propose des options hybrides, lancera sa première hybride rechargeable en 2024 et le premier véhicule tout électrique en 2025. Aston Martin prévoit de proposer une option électrique pour tous les nouveaux modèles d'ici 2026.

afp