Pharma

BioMérieux: résultats en nette croissance au premier semestre

afp

1.9.2021 - 08:38

afp

1.9.2021 - 08:38

Le laboratoire bioMérieux, spécialiste des tests médicaux, a confirmé mercredi ses objectifs pour 2021 après des résultats en forte croissance au premier semestre, toujours soutenu par ses tests de dépistage du Covid-19.

La demande en tests Covid-19 a soutenu la performance du laboratoire français sur les six premiers mois de l'année. (archive)
La demande en tests Covid-19 a soutenu la performance du laboratoire français sur les six premiers mois de l'année. (archive)
ATS

Le groupe a publié un bénéfice net au 30 juin de 277 millions d'euros (environ 300 millions de francs) contre 173 millions d'euros un an auparavant, soit une hausse de plus de 60%, un résultat plus élevé que le consensus d'analystes interrogés par Factset.

Le chiffre d'affaires semestriel a atteint 1,57 milliard d'euros, contre 1,48 milliard d'euros, en hausse de 6,6%, a-t-il indiqué dans un communiqué.

Sur le seul deuxième trimestre, les ventes ont grimpé d'environ 3% à près de 730 millions d'euros.

Au premier semestre, le résultat opérationnel courant contributif, l'indicateur de performance retenu par la société, a atteint 374 millions d'euros (+47,8%).

Pour 2021, le groupe a confirmé ses objectifs et prévoit une progression de 0 à 5% à taux de change et périmètre constants. L'an dernier, dopé par la pandémie, il avait publié des ventes en progression de presque 17%, à 3,1 milliards d'euros.

Le pôle des applications cliniques, qui représente l'essentiel des ventes et regroupe notamment les appareils de microbiologie et de biologie moléculaire, a enregistré une croissance de près de 6% au premier semestre.

Au sein de ce pôle, la division biologie moléculaire est en recul de 3,4% (mais +3,2% en organique) à 538,3 millions d'euros. La forte demande mondiale pour les tests de la gamme BioFire, utilisés pour le diagnostic du Covid, a permis de compenser le ralentissement sur le territoire américain, indique le laboratoire.

Toujours dans ce pôle, le domaine des immunoessais enregistre, lui, une croissance de plus de 23% sur cette période, à près de 241 millions d'euros, porté notamment par une croissance des ventes de réactifs liés au Covid-19, souligne le communiqué.

Le chiffre d'affaires de l'autre grand pôle, celui des applications industrielles, qui représente environ 16% des ventes du groupe, s'établit quant à lui à environ 244 millions d'euros (+11,7%) sur les six premiers mois de l'année, soutenu par la vente d'équipements et de réactifs aux clients agroalimentaires et pharmaceutiques.

afp