Boeing perd de nouveau de l'argent au 3e trimestre

afp

27.10.2021 - 15:19

Boeing a passé une provision de 185 millions de dollars liée aux déboires de sa capsule spatiale Starliner. Une mission d'essai, qui doit servir à la Nasa pour acheminer ses astronautes vers la Station spatiale internationale (ISS), a dû être annulée début août. (archives)
ATS

Le constructeur aéronautique Boeing a de nouveau subi une perte nette au troisième trimestre, le rebond de son avion-vedette, le 737 MAX, étant assombri par les difficultés autour de son long-courrier 787 Dreamliner et de sa capsule spatiale Starliner.

afp

27.10.2021 - 15:19

Le groupe, qui était repassé dans le vert au deuxième trimestre après six trimestres de pertes consécutifs, a connu entre juillet et septembre une perte nette de 132 millions de dollars (121,2 millions de francs).

Son chiffre d'affaires est ressorti à 15,13 milliards de dollars sur la période, en hausse de 8% mais en-dessous des attentes des analystes.

«La demande pour les avions commerciaux continue à regagner du terrain avec les campagnes de vaccination (contre le Covid) à grande échelle et des restrictions aux frontières qui commencent à se lever», a souligné le directeur général David Calhoun dans le communiqué.

L'activité de Boeing dans les mois à venir va dépendre de «la capacité de la chaîne d'approvisionnement et du commerce mondial», a-t-il souligné.

Boeing continue de faire des progrès sur les livraisons du 737 MAX, cloué au sol pendant vingt mois après deux accidents mortels avant d'être autorisé progressivement à revoler dans le monde depuis fin 2020.

Le constructeur en a depuis livré 195 exemplaires sortis d'usine tandis que les compagnies qui avaient dû immobiliser leur 737 MAX ont remis en service plus de 200 appareils de ce type.

Le 787 continue en revanche à être source de tracas pour l'entreprise.

Depuis la découverte de premiers vices de fabrication à la fin de l'été 2020, le groupe en a plusieurs fois décelé de nouveaux. Les livraisons sont suspendues le temps de mener des inspections et de faire des modifications et les cadences de production ont été réduites à environ deux exemplaires par mois contre cinq normalement.

Starliner en difficulté

Ce ralentissement et les travaux supplémentaires à effectuer devraient engendrer des «coûts anormaux» supplémentaires d'environ 1 milliard de dollars au total, estime Boeing.

Une charge de 183 millions a été comptabilisée à cet effet au troisième trimestre.

Boeing a aussi passé sur la période une provision de 185 millions de dollars liée aux déboires de sa capsule spatiale Starliner.

Une mission d'essai de l'engin, qui doit servir à la Nasa pour acheminer ses astronautes vers la Station spatiale internationale (ISS), a dû être annulée début août et la capsule est retournée à l'usine pour des réparations.

Boeing vise désormais la «première moitié de 2022» pour retenter le vol d'essai.

Le constructeur a pu compter sur la solidité de son activité de services aux clients, dont le chiffre d'affaires a progressé de 14% grâce notamment à la reprise de la demande en maintenance pour les avions commerciaux.

afp