Entreprises suisses

Bond des fusions-acquisitions au 1er semestre après la pause Covid

fr

11.8.2021 - 11:14

fr

11.8.2021 - 11:14

Le nombre des fusions-acquisitions concernant des entreprises suisses a explosé au premier semestre, dopé par un effet de rattrapage après une pause imposée par la crise pandémique. Un pic pluriannuel a été dépassé, rapporte mercredi le géant du conseil KPMG.

Dans son top 10, le géant du conseil a intégré la vente de Lonza Speciality Ingredients pour 4,67 milliards de dollars ou encore la cession de Nestlé Waters North America pour 4,30 milliards. (archives)
ATS

Le groupe a dénombré 256 transactions sur les six premiers mois de l'année, soit une envolée de 70% par rapport à la même période de 2020. Au cours des dix dernières années, ce seuil a été dépassé qu'une fois, en 2018, avec 269 fusions ou acquisitions. Le nombre de transactions dépasse la moyenne de 192 transactions semestrielles depuis 2011, précise un communiqué.

En raison de la pandémie de Covid-19, de nombreuses entreprises avaient remis en question ou repoussé des opérations prévues lors du premier semestre 2020. Un mouvement de reprise avait déjà été amorcé en deuxième partie d'année. Ce regain de confiance s'est répercuté sur la valeur des actions des entreprises, leur financement et à l'activité de fusions-acquisitions, selon KPMG.

Le volume de transactions a été multiplié par 2,5 à 61,3 milliards de dollars (56,6 milliards de francs au cours actuel), atteignant après six mois le niveau de l'année 2020 dans son ensemble.

KPMG souligne qu'il n'y a pas eu de «méga-transaction» dépassant les 10 milliards de dollars. Une opération a frôlé ce seuil, à savoir le rachat de GlobalLogic par Hitachi pour 9,60 milliards. En 2020, les dix plus importantes transactions représentaient plus des deux tiers du volume total.

Aussi Nestlé, Holcim et Partners Group

Sur le podium figure l'acquisition par la multinationale veveysane Nestlé de l'américain The Bountiful Company pour 5,75 milliards de dollars et la vente d'une participation majoritaire du français Cerba Healthcare ayant rapporté 5,35 milliards à la société zougoise de capital-investissement Partners Group.

Dans son top 10, le géant du conseil a intégré la vente de Lonza Speciality Ingredients pour 4,67 milliards de dollars, la cession de Nestlé Waters North America pour 4,30 milliards ou encore la reprise de l'américain Firestone Buildings par le cimentier Holcim devisée à 3,40 milliards.

Le secteur technologique s'est taillé la part du lion, avec 53 transactions pour un volume de 13,1 milliards de dollars, principalement grâce à l'opération GlobalLogic et l'acquisition par Partners Groupe d'Unit4 pour 2,00 milliards. Un cinquième des opérations a concerné l'industrie, soit 49 transactions, à comparer aux 30 réalisées par la pharma.

L'appétit des entreprises suisses pour des sociétés étrangères s'est révélé plus aiguisé que dans le sens inverse. En tout, 111 transactions ont été réalisées par des firmes helvétiques, soit 43% du total. Les groupes étrangers ont procédé à 74 transactions (29%) en Suisse. KPMG a dénombré 42 opérations impliquant uniquement des firmes helvétiques, leur proportion baissant à 16 de 20%.

Le redressement conjoncturel laisse entrevoir le maintien des fusions-acquisitions à un niveau élevé ces prochains mois, affirme la société de conseil dans son communiqué.

fr